Une maison sur mesure pour Catherine Beaudoin

Entourée de sa famille et de Chantal Lacroix,... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Entourée de sa famille et de Chantal Lacroix, Catherine Beaudoin a découvert les modifications que l'équipe de l'émission On efface et on recommence a apportées à sa maison avec la générosité de nombreux partenaires. Ayant été atteinte d'un cancer rare qui lui a fait perdre l'usage de ses jambes, Catherine avait besoin d'une maison adaptée à sa condition.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Charlotte R. Castilloux</p>
Charlotte R. Castilloux

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Princeville) En mai 2015, à la suite d'une forme de cancer s'attaquant à la moelle épinière, Catherine Beaudoin perd l'usage de ses jambes. Maman de trois enfants et propriétaire d'une nouvelle maison, la jeune femme avait besoin d'un coup de pouce pour l'aider à s'adapter à sa nouvelle vie. L'émission On efface et on recommence est donc venue à sa rescousse.

Une haie d'honneur remplie d'amour attendait impatiemment la famille pour les féliciter et participer au dévoilement des rénovations vendredi. C'est donc une Catherine émue aux larmes qui redécouvrait sa maison après une longue absence.

Depuis juin dernier, l'équipe de l'émission On efface et on recommence travaille à adapter la maison de la famille Beaudoin aux besoins de Catherine. « On a terminé cette semaine », affirme Gilles Larose, propriétaire des Constructions André Jacques et responsable du projet. Suivant l'échéancier prévu, les rénovations auront totalisé près d'un mois de travaux.

Comme la maison des Beaudoin était construite sur plusieurs niveaux, il fallait trouver un moyen pour que Catherine ait accès à l'entièreté de sa résidence sans tracas. « Pour adapter la maison, il fallait, entre autres, changer l'emplacement de portes et de certaines divisions. On a aussi modifié des meubles et des armoires », explique M. Larose qui ne pouvait pas encore dévoiler les détails des travaux.

Dans les plans des travaux, refaire la salle de bain et aménager un ascenseur qui permettrait à Catherine de se déplacer seule partout dans la maison étaient prévues. On peut dire que tous les partenaires auront réussi à remplir leur mission. « On a fait plein de petites et grandes choses qui agrémenteront la vie de Catherine », souligne M. Larose en étant fier du travail que son équipe a accompli.

Pour M. Larose, c'était naturel de s'impliquer auprès de la famille Beaudoin. « C'est la troisième maison que je fais pour cette famille, explique-t-il. J'ai travaillé pour ses parents et pour elle avant sa paralysie. Quand ça lui est arrivé, c'était logique que je m'implique. Je ne pouvais pas la laisser comme ça. »

Parmi les bénévoles qui se sont activés pendant les rénovations, on compte plusieurs amis et partenaires, mais également les membres de la fondation Il était une fois, qui regroupe des familles et des enfants atteints de maladie orpheline, très rare ou non couverte par des assurances. « On a fait un souper-bénéfice qui nous a permis d'amasser 40 000 $ pour Catherine, explique, Jean Allison, membre du CA de la fondation. Avec cet argent, on a pu fournir certains appareils pour la maison et le reste servira à financer une partie de ses soins. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer