Plan d'urbanisme: félicitations et critiques pour les élus d'Austin

Le conseil municipal d'Austin a adopté son nouveau... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Le conseil municipal d'Austin a adopté son nouveau plan d'urbanisme lundi soir. Cela a valu aux élus des critiques et des félicitations.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Austin) Des citoyens avec des opinions aux antipodes ont assisté à l'assemblée tenue par le conseil municipal d'Austin lundi soir. Les uns ont critiqué certaines dispositions du futur plan d'urbanisme de la municipalité alors que d'autres ont salué l'approche préconisée par les élus municipaux en matière d'aménagement du territoire.

Plusieurs citoyens se sont exprimés pendant la période de question qui s'est déroulée au début de l'assemblée de lundi. Parfois virulentes, les critiques ont amené la mairesse d'Austin, Lisette Maillé, à hausser le ton à quelques reprises.

D'entrée de jeu, Mme Maillé avait averti les 70 contribuables présents que l'heure n'était plus au débat. «Il y a eu consultation publique en juin et on a mûrement réfléchi tout ce qui se trouve dans le plan d'urbanisme révisé», avait-elle lancé.

Cet avertissement a fortement déplu à des citoyens, qui auraient vraisemblablement voulu que les élus apportent des modifications au plan d'urbanisme révisé avant son adoption.

Évidemment, la décision d'Austin d'autoriser des terrains d'une superficie minimale de 3000 mètres carrés dans le cadre de projets avec plan d'aménagement d'ensemble a suscité des critiques.

«C'est un retour en arrière, a déclaré une dame assise dans la première rangée. C'est immense comme changement. Et ce sera pour des décennies. Heureusement, il faut encore que la MRC de Memphrémagog approuve ce que la municipalité propose.»

Un autre citoyen, Michel Morin, a invité les élus à s'intéresser à l'approche développée par une municipalité voisine en matière d'aménagement du territoire. «Pourquoi vous ne faites pas comme à Saint-Étienne-de-Bolton?», a-t-il demandé.

Lisette Maillé lui a répondu qu'Austin n'a pas besoin de voir ce que font ses voisines pour décider comment agir dans un dossier donné. «On a des idées nous aussi et notre propre approche», a-t-elle fait valoir.

L'urbaniste intervient

Impliqué dans le projet de révision du plan d'urbanisme d'Austin, l'urbaniste-conseil Serge Côté a pris la parole après les premières interventions. Il a répété à plus d'une reprise que le futur plan d'urbanisme préservera mieux le milieu naturel que celui en vigueur actuellement.

«Les plans d'aménagement d'ensemble (PAE) apportent une nouvelle façon de faire. En plaçant les bâtiments différemment dans les développements, on pourra notamment protéger davantage les zones inondables, les milieux humides de même que les systèmes fauniques et forestiers exceptionnels. Il s'agit d'une démarche pour un Austin plus vert», a commenté M. Côté avant d'être applaudi.

Appuyant le conseil municipal dans ce dossier, le citoyen Jean Latrémouille a quant à lui soutenu qu'il est possible d'avoir de nombreux végétaux sur un terrain de 3000 m2. «Je suis très positif, a-t-il noté. Je mets les gens au défi de venir chez moi. J'ai 2900 m2 et j'ai plus de fleurs et d'arbres que bien des gens avec des terrains plus grands.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer