Tourisme Cantons-de-l'Est: Francine Patenaude succèdera à son patron

Francine Patenaude... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Francine Patenaude

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) Directrice générale adjointe de Tourisme Cantons-de-l'Est depuis quatre ans, Francine Patenaude succèdera à son patron Alain Larouche à compter du 6 septembre.

Mme Patenaude, qui travaille dans l'industrie touristique depuis 25 ans dont une vingtaine chez Tourisme Cantons-de-l'Est, a été choisie au terme d'un processus de sélection mené par une firme spécialisée de recrutement et encadré par un comité composé des membres de l'exécutif et du CA.

« Ce sont de grands souliers à chausser, mais elle a déjà une bonne paire de souliers elle aussi comme directrice générale adjointe », salue le président de TCE Jean-Michel Ryan.

Francine Patenaude prend les rênes de l'organisme à un moment charnière de son histoire. Avec le renouvellement du modèle d'affaires du tourisme au Québec, l'harmonisation à 3,5 % de la taxe sur l'hébergement dans la province à compter du 1er novembre et l'encadrement de l'offre d'hébergement de type Air bnb, entre autres choses, les défis sont grands.

« Au niveau du modèle d'affaires, c'est vraiment ce sur quoi il va falloir se pencher. Il y a déjà au niveau de la province l'Alliance de l'industrie touristique qui est en train de se mettre en place. La plus grande orientation, c'est de travailler ensemble avec une vision commune. C'est un grand défi pour l'industrie, et pour toute la région parce que l'industrie ne vit pas seule au milieu d'un champ », estime la nouvelle dg.

« Les ressources sont de plus en plus limitées, renchérit M. Ryan, alors le fait de travailler ensemble, et c'est le but de la refonte du modèle d'affaires de l'industrie touristique, c'est d'essayer de canaliser les ressources disponibles (...) pour optimiser les efforts de promotion des destinations. »

Au lieu que Magog et Sherbrooke participent au même salon hors Québec, par exemple, ou que deux régions touristiques travaillent en parallèle le marché de l'est des États-Unis, elles devraient mettre leurs efforts de promotion en commun pour mieux atteindre la cible.

L'industrie espère beaucoup également de la nouvelle loi qui viendra encadrer l'hébergement de type Air bnb, afin que tous compétitionnent à armes égales.

« Avec les nouvelles technologies, soulève à ce propos Mme Patenaude, le consommateur a accès à la planète entière. Il y aura l'encadrement de la loi, mais c'est aussi à nous de regarder comment améliorer notre offre et notre contenu pour sortir sur ces nouvelles plateformes. »

« On a un devoir de vigilance, ajoute M. Ryan. Parce que si on perd ces revenus de taxes, c'est des revenus qui ne reviennent pas dans les fonds gouvernementaux ou même dans la région et ça finit à long terme par avoir une incidence qui peut être assez importante. On ne peut pas empêcher Air bnb d'avoir une offre mais il faut au moins qu'elle soit dans les mêmes paramètres que l'offre régionale. (...)Si les résultats de la loi ne se font pas sentir, il faudra trouver d'autres solutions. »

Un autre enjeu des prochaines années c'est de maintenir le produit bien vivant grâce notamment à la reconduction du Fonds de développement de l'offre touristique. « Foresta Lumina a bénéficié de ce fonds pour son lancement la première année, amène en exemple M. Ryan. C'est un levier supplémentaire pour aider les entreprises à développer et améliorer des produits dans la région des Cantons-de-l'Est. »

« L'enjeu c'est de maintenir l'offre, continue Mme Patenaude. La région a été très active dans les dernières années mais on ne peut pas rester assis là-dessus. Il faut toujours évoluer. Les promoteurs qui ont des idées, il faut les rencontrer et voir avec eux comment on peut les soutenir pour aller plus loin dans les grandes tendances de l'industrie touristique pour le futur. »

Soulignant que les Cantons-de-l'Est se sont hissés au troisième rang en importance au Québec pour le nombre de visiteurs, M. Ryan lance - en souriant - un défi à sa nouvelle directrice générale : « Alain (Larouche) l'a souvent mentionné, il y a 750 millions $ de revenus issus du tourisme ici, pourquoi on n'irait pas au milliard dans les prochaines années? Il faut avoir cette ambition-là! »

Rappelons que Alain Larouche prendra sa retraite de Tourisme Cantons-de-l'Est le 3 septembre prochain, après 30 années à la barre de l'organisme.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer