Plonger au coeur du passé de Magog

Éric Langlois incarne les rôles d'Odilon le cireur... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Éric Langlois incarne les rôles d'Odilon le cireur de chaussures et de « monsieur le vicaire » lors des visites guidées et animées offertes par la Ville de Magog durant la belle saison.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Plonger au coeur du passé de la ville de Magog est sans doute plus simple que vous le croyez. Il suffit de participer à une des visites guidées offertes par la municipalité pour entendre ce que les vieux bâtiments et espaces de son territoire ont à raconter.

Pour une cinquième année consécutive, la Ville de Magog organise des visites guidées et animées. Elles ont pour but de mettre en valeur le patrimoine ainsi que l'histoire du centre-ville de Magog et du quartier des Tisserands.

Le comédien Éric Langlois se trouve au coeur de ces visites puisqu'il incarne les rôles de « monsieur le vicaire » et du cireur de chaussures Odilon dans le cadre de celles-ci. Le premier des deux sillonne le quartier des Tisserands tandis que l'autre se promène plutôt au centre-ville.

Originaire de Magog, Éric Langlois semble prendre un grand plaisir à animer ces immersions dans le passé. Il est friand d'histoire et adore visiblement provoquer le rire chez les gens.

« Mes aïeux se racontaient et j'aime interroger les vieilles mémoires, confie-t-il. J'ai donc entendu des tas d'histoires. L'objectif durant ces visites, ce n'est pas tant d'avoir des dates exactes, mais de dévoiler des faits qui sont survenus à une autre époque chez nous. Et ce qui est encore plus plaisant c'est quand, en plus, on peut faire rire les participants. »

Dans le quartier des Tisserands, monsieur le vicaire parle notamment de la première Caisse populaire Desjardins à avoir vu le jour à Magog, du défunt Syndicat catholique des ouvriers du textile de Magog et de l'ancienne église Sainte-Marguerite-Marie.

« Le vicaire explique la vie que vivaient les familles du quartier des Tisserands, qui a accueilli beaucoup de gens des autres régions à une époque », souligne Éric Langlois.

Au centre-ville, Odilon et les gens qui le suivent s'arrêtent en outre au parc des Braves de même que dans le secteur de l'église Saint-Patrice. « Odilon porte le nom d'un de mes arrière-grands-pères, qui justement était cireur de chaussures. Il est plus frivole et éclaté comme personnage. Il raconte l'ambiance au coeur de la ville et les beuveries qui se dérouleraient sur place. »

Les prochaines visites guidées sont prévues en juin, août et septembre. Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter le site internet de la Ville, disponible à l'adresse suivante: ville.magog.qc.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer