L'organisme Sauvons l'îlot Tourigny refait surface

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Le collectif Sauvons l'îlot Tourigny avait prévenu qu'il demeurerait actif et tout laisse croire qu'il tiendra promesse. Ses membres annoncent ainsi qu'ils s'investiront dans le dossier du changement de vocation du presbytère de la paroisse Saint-Patrice, un morceau important du patrimoine bâti de la ville de Magog.

Si le projet à l'étude se concrétise, le presbytère Saint-Patrice continuera d'abriter les bureaux administratifs de la paroisse, mais il accueillera par surcroît des pensionnaires, des stagiaires ainsi que des touristes dans un horizon de quelques mois.

Aussi impliqué dans la construction de la future place Tourigny, le promoteur Gilles Bélanger est derrière ce projet. Il a pour partenaire Michel Lamontagne, président de Magog technopole.

Pour permettre la réalisation du projet chapeauté par MM Bélanger et Lamontagne, la Ville de Magog prévoit ajouter un « usage conditionnel » dans la zone dont fait partie le presbytère. Le nouvel usage rendrait possible la création d'une résidence pour étudiants et d'une auberge. La municipalité tiendra une assemblée de consultation mardi, à compter de 19 h 30, à l'hôtel de ville, afin de savoir comment la population reçoit la proposition de modification du zonage de la zone Eh21P.

« Préserver la quiétude »

Tout en se déclarant prête à donner le feu vert au projet, la Ville de Magog souhaite que le promoteur s'engage à « préserver la quiétude du voisinage et à ne pas engendrer d'incidences significatives sur le milieu environnant ».

Selon Sauvons l'îlot Tourigny, la modification au zonage créerait un « précédent », puisque d'autres modifications risqueraient de survenir dans le futur.

« Par exemple, advenant le cas où le diocèse de Sherbrooke déciderait de se départir de l'église Saint-Patrice, la porte serait ouverte à la transformation de ce lieu de culte en logements ou en commerce. Et le stationnement pourrait accueillir un immeuble commercial », écrit le collectif dans un communiqué publié mercredi dernier.

Sauvons l'îlot Tourigny souligne que le presbytère et l'église forment un ensemble d'une grande valeur patrimoniale. « Bâtie par un architecte de renom, Saint-Patrice est la première église de Magog. Elle est indissociable de l'histoire de la ville. »

Présidente du comité consultatif en urbanisme de la Ville de Magog, la conseillère municipale Nathalie Pelletier paraît confiante qu'on pourra trouver un compromis satisfaisant pour tous.

« Le fait qu'on opte pour un usage conditionnel devrait être rassurant, normalement, déclare-t-elle. Cela dit, peut-être qu'on serait en mesure de limiter les impacts de la modification annoncée en utilisant le contingentement, mais ça demeure à vérifier. On verra comment ça évoluera mais, habituellement, il faut de l'ouverture des deux côtés pour en arriver à un compromis », rappelle-t-elle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer