Surplus de 3,6 M $ à Magog

La Ville de Magog a terminé son année... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

La Ville de Magog a terminé son année financière avec un surplus de 3,6 M $.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) La Ville de Magog a terminé son année financière 2015 avec un surplus budgétaire non négligeable de 3 645 853 $, en grande partie à cause de la bonne performance d'Hydro-Magog.

Le budget 2015 de la Ville de Magog prévoyait des dépenses totalisant 71 231 000 $, mais la municipalité a seulement dépensé 71 198 435 $. Pendant ce temps, ses revenus de l'année ont atteint 74 844 288 $.

Si l'on exclut l'apport d'Hydro-Magog, les activités de la municipalité ont été déficitaires puisque les dépenses ont surpassé les revenus de 1 192 852 $. Les activités d'Hydro-Magog ont cependant généré un surplus total de 4 838 705 $.

Le surplus surprenant affiché par Hydro-Magog, à la fin de l'année 2015, serait attribuable à l'hiver rigoureux qui a frappé le Québec l'an dernier. Les températures froides enregistrées durant cette période ont provoqué une hausse importante des ventes d'électricité à Magog.

Marché immobilier vigoureux

Le marché immobilier a également été nettement plus vigoureux que prévu. Ainsi, les revenus reliés aux droits de mutation touchés par la Ville ont été supérieurs à la prévision.

La municipalité a également été en mesure de percevoir plus de revenus grâce à sa taxe foncière, ceci en raison de l'ajout d'un nombre de maisons plus grand qu'anticipé et des multiples projets de rénovation réalisés sur son territoire en 2015.

«On a la chance d'être encore en croissance et de se développer. On espère que ça va continuer», a déclaré la présidente de la Commission des finances de la Ville de Magog, Nathalie Bélanger, lors de la séance du conseil municipal tenue lundi à l'hôtel de ville.

Les investissements en immobilisations consolidés de la Ville en 2015 ont totalisé 13 801 506 $. Une série de projets de réfection de rues se sont notamment concrétisés l'année dernière sur le territoire de la municipalité. L'un des plus coûteux a permis des travaux majeurs sur le chemin Soutière.

Par ailleurs, les avoirs accumulés de la municipalité se chiffraient à 138 millions $ à la fin de 2015, pour un gain de près de 9 M$ si on compare avec l'année précédente.

Enfin, notons que la dette totale de la Ville s'élève à environ 68 M$. Toutefois, il importe de souligner que la dette à la charge de l'ensemble des citoyens est seulement de 42 M$.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer