La brigade culinaire La Frontalière prête à se défendre

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(COATICOOK) Unique brigade culinaire de l'Estrie à demeurer dans la course pour le titre de « La meilleure brigade du Québec », trois jeunes cuistots de l'école secondaire de La Frontalière se préparent à défendre les honneurs de la région dans le cadre de la finale régionale du Sud qui se tiendra ce samedi à Longueuil.

Mis sur pied par l'organisme La Tablée des Chefs, « Les Brigades Culinaires » est un programme basé sur l'apprentissage de techniques de base en cuisine et des principes de saine alimentation. Il comprend 24 ateliers culinaires théoriques et pratiques au cours desquels les jeunes participants cumulent des points qui leur permettront de remporter le privilège de représenter leur école au niveau régional et ultimement provincial.

Ce programme est présentement offert sous forme d'activité parascolaire auprès de 1200 jeunes de 12 à 17 ans répartis dans 60 écoles secondaires du Québec, avec un objectif de 200 écoles d'ici 2019.

« C'était une première pour La Frontalière, mais nous sommes déjà inscrits pour l'an prochain, confirme Catherine Boisvert, enseignante. Faute de place, j'ai même dû refuser des participants cette année. »

Pourquoi s'intéresse-t-on à la bouffe à cet âge? « Étant donné que je suis en secondaire cinq, si je demeure en appartement l'année prochaine, je vais avoir d'autres compétences en cuisine que le Kraft Dinner et le pain doré! », confie Mathieu Tanguay, un des trois mousquetaires de l'équipe gagnante.

Quant à son acolyte, Jason Gagné, il aime tout particulièrement cuisiner les desserts, mais souhaite ajouter d'autres cordes à son arc, tandis qu'Anthony Roy entend « aider sa mère en préparant le souper une fois de temps en temps. »

À les entendre parler de bavette de boeuf, sauté asiatique, pierogi, topinambour, pommes séchées, pesto, épeautre et, leur ingrédient fétiche, la sauce poisson, on les croit sur parole lorsqu'ils affirment qu'ils ont beaucoup évolué en 24 ateliers et, de toute évidence,

qu'ils ont beaucoup aimé leur expérience.

Le travail d'équipe, l'organisation et la propreté sont d'ailleurs quelques-uns des secrets de ce trio de chefs en herbe qui se dit plus que prêts à cuisiner LE meilleur plat de la compétition ce week-end et, qui sait, à prendre part à la grande finale provinciale qui se tiendra le 29 mai au marché Jean-Talon de Montréal, alors que s'affronteront les quatre brigades finalistes des demi-finales régionales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer