Bianca Bolduc subit un premier traitement

La Magogoise Bianca Bolduc est présentement en Allemagne,... (Archives La Tribune, Frédéric Côté)

Agrandir

La Magogoise Bianca Bolduc est présentement en Allemagne, où elle subit des traitements pour faire disparaître des masses cancéreuses au foie.

Archives La Tribune, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Affrontant présentement un cancer virulent, la Magogoise Bianca Bolduc a subi un premier traitement médical à Frankfort, en Allemagne, mercredi matin.

Traitée en sol allemand par le médecin Thomas Vogl, Bianca Bolduc devrait avoir droit à un second traitement de « chimiothérapie par embolisation » au cours des prochains jours. Elle rentrera ensuite au pays avant de repartir, quelques semaines plus tard, vers Francfort, où elle sera soumise à deux autres traitements.

Seules des informations préliminaires étaient disponibles au moment d'écrire ce texte. Cependant, il semble que le traitement reçu par la Magogoise s'est bien déroulé.

« Elle avait des craintes avant la chimio, reconnaît Julie Simard, une amie de longue date qui accompagne Bianca Bolduc en Allemagne. Elle se retrouvait dans un nouveau pays, ne connaît pas la langue allemande et venait à peine de rencontrer une nouvelle équipe de soins. Tous ces éléments pouvaient créer de l'anxiété, selon moi. »

Cela dit, son médecin allemand l'a mise en confiance. « Depuis le tout début, il a été très accessible et il répondait rapidement aux courriels. Il lui a fait très bonne impression. Son approche très professionnelle l'a rassurée », note Mme Simard. Mère de deux jeunes enfants, Bianca Bolduc présente des métastases aux ganglions ainsi qu'aux os en plus d'avoir des masses au foie. Le médecin Thomas Vogl s'est engagé à traiter son foie grâce à une série de quatre traitements.

Bianca Bolduc a appris qu'elle avait un cancer du sein en 2010. Elle a reçu son diagnostic tardivement, mais ses traitements à l'époque l'ont conduite vers une période de rémission de quatre ans.

En 2015 toutefois, la Magogoise a de nouveau été informée qu'elle souffrait d'un cancer du sein. Elle a subi les traitements recommandés, mais la maladie est réapparue durant les mois suivants.

Un « beau modèle »

« Elle est un très beau modèle de résilience. Elle sait s'entourer d'énergie positive, elle a gardé son sens de l'humour et elle est proactive en ce qui concerne ses choix de vie. En plus, elle continue à se préoccuper des autres », fait valoir Julie Simard.

Notons que le conjoint de Bianca Bolduc, Vincent Vachon, est aussi en compagnie de celle-ci en Allemagne. Une de ses tantes, Thérèse Ostiguy, a également fait le voyage pour la supporter dans cette épreuve.

Une campagne de financement a été organisée afin de permettre à la Magogoise de se rendre en Allemagne pour subir ces traitements. Le responsable de cette campagne, Renaud Légaré, affirme que l'objectif fixé, qui s'élève à 40 000 $, sera assurément atteint.

« La campagne de financement a très bien fonctionné, affirme M. Légaré. Tout s'est fait naturellement. La population a bien répondu. C'est de toute beauté! Entre autres, j'ai reçu un chèque de 5000 $ et quelques-uns de plus de 2000 $. »

Deux activités de financement au profit de la Magogoise sont prévues à court terme. Il y aura ainsi une fête familiale, à l'école Saint-Patrice/Brassard, le 28 mai et un souper de spaghetti, à la Pizzeria Orford, le 6 juin prochain.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer