Drummondville installera cinq pianos au centre-ville

S'inspirant d'initiatives d'autres municipalités québécoises dont... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) S'inspirant d'initiatives d'autres municipalités québécoises dont Trois-Rivières et Granby, la Ville de Drummondville mettra cinq pianos à la disposition de ses citoyens dans différents secteurs de son centre-ville, afin de contribuer à l'animation.

Dès que la température le permettra, on verra ainsi apparaître ces gros instruments aux parcs Sainte-Thérèse, La-Roche-sur-Yon et Curé-Demers, ainsi que sur le site de l'église anglicane Frédéric-Georges-Heriot et à la Maison des arts Desjardins.

«Nous avons choisi des endroits qui étaient achalandés, mais qui n'avaient pas suffisamment d'animation à notre goût. Il y a déjà pas mal de choses à faire au parc Woodyatt par exemple», explique le maire de Drummondville, Alexandre Cusson.

Afin de mener à bien ce projet, la Municipalité a offert de récupérer les pianos qui ne servaient plus. Elle en a reçu davantage qu'elle en demandait. Restera maintenant à les restaurer et à les accorder avant de les envoyer dans la mêlée afin qu'ils résonnent sous les doigts de centaines d'utilisateurs.

Les instruments seront abrités afin de résister aux intempéries. Des bénévoles demeurant à proximité des parcs seront mandatés pour la surveillance. Bien qu'on sache pertinemment qu'il est possible que ces équipements onéreux soient la cible des vandales, on fera confiance à la communauté.

«On ne s'empêchera pas de faire des choses parce qu'il y a des sans-génie qui s'amusent à causer du tort. On ne peut pas diriger notre société en fonction de ça», clame le maire Cusson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer