Prières et messages d'espoir pour la petite Marylie

Quelques dizaines de personnes se sont réunies, mercredi... (Photo collaboration spéciale Éric Beaupré)

Agrandir

Quelques dizaines de personnes se sont réunies, mercredi soir, afin de souhaiter le rétablissement de la petite Marylie.

Photo collaboration spéciale Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Drummondville) Quelques dizaines de personnes se sont donné rendez-vous, mercredi soir, aux abords du fossé où la petite Marylie est tombée, afin de prier et d'envoyer un message d'encouragement à l'intention de l'enfant de deux ans qui lutte pour sa vie depuis vendredi.

 La petite Marylie... (Archives) - image 1.0

Agrandir

 La petite Marylie

Archives

Aux parents et amis de la famille Labarre-Demers se sont ajouté une poignée de Drummondvillois qui ont suivi de près le dossier de la gamine depuis le fâcheux incident survenu sur un terrain vacant de la rue Sigouin, à Drummondville. Les gens présents ont installé une mosaïque près de l'endroit où la fillette a chuté pour se retrouver tête première dans l'eau. On a également déposé peluches, dessins et collages représentatifs.

Constatant que l'état de santé de la jeune victime demeurait précaire, près d'une semaine après le drame, la famille a lancé l'invitation au recueillement sur les réseaux sociaux. La voix nouée par les émotions, le grand-père a fait la lecture d'une pensée adressée à sa petite-fille,  l'enjoignant à réunir ses forces et de poursuivre son combat afin de revenir à elle.

Le père de la jeune fille, Steven Labarre, est également venu remercier les gens de s'être déplacés visiblement ému par l'élan de solidarité. La mère, Julie Demers, brillait par son absence, étant restée au chevet de Marylie.

 

Dernière nouvelle sur l'état de santé

Dans la nuit de mercredi à jeudi, les médecins du CHUS ont procédé à un changement de tube respiratoire afin d'améliorer les chances de survie de Marylie, une opération considérée à risque vu son état de santé. La bambine a bien répondu à la manoeuvre et son état de santé semble vouloir s'améliorer.

Rappelons que la petite Marylie Labarre a été sauvée in extremis de la noyade par sa tante Patricia, vendredi en fin de journée. Elle jouait au cerf-volant en compagnie d'amis et de cousin lorsqu'elle a déjoué, pendant quelques minutes à peine, la surveillance de ses parents. Remarquant son absence, la famille s'est mise à sa recherche et c'est avec horreur qu'on l'a découverte gisant dans un fossé rempli d'eau.

Après avoir été réanimée, elle a été amenée à l'Hôpital Sainte-Croix, où on s'est toutefois aperçu que ses poumons étaient gravement affectés. Son état de santé a justifié son transport à Sherbrooke.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer