Voir au-delà de Foresta Lumina

Surgissant au milieu de la nuit, le pont... (La Tribune, Maryse Carbonneau)

Agrandir

Surgissant au milieu de la nuit, le pont rouge menant à la grange ronde du Parc de la Gorge sur la rue St-Marc porte désormais plus que jamais son nom grâce à un nouvel éclairage pour le moins saisissant, une des nombreuses nouveautés 2016.

La Tribune, Maryse Carbonneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Malgré un bilan 2015 plus qu'éloquent, incluant des recettes de 1,7 M$ pour l'expérience nocturne Foresta Lumina avec un total de 145 000 visiteurs et un bénéfice net pour le Parc de la Gorge de Coaticook de près de 1,3 M$, soit plus du double de l'an dernier, les dirigeants ne prennent pourtant rien pour acquis.

De fait, l'année 2016 marque le début du processus de réflexion qui vise à mettre en place la prochaine planification stratégique 2017-2021. «Foresta Lumina a été créé à la suite de notre planification stratégique 2011-2016, il est donc faux de croire que ça reste sur les tablettes», a lancé la directrice générale, Caroline Sage.

Bilan 2015

Parmi les points forts de l'année 2015, soulignons un investissement de 600000 $ incluant la bonification du parcours Foresta Lumina, l'aménagement d'une aire d'attente, l'installation de fibre optique afin d'améliorer la téléphonie et la réseautique, ainsi que la mise en ligne d'une billetterie. De fait, 80 % des ventes de Foresta Lumina ont été faites en ligne.

De manière générale, le parc a connu une hausse d'achalandage de 50 %, la randonnée pédestre de 18 % pour un total de 106000 randonneurs et le camping a enregistré 36 % plus de nuitées, soit 14651 comparativement à 10769 en 2014.

Les activités hivernales ont aussi fait un bond en avant, à savoir une augmentation spectaculaire de 133 % du vélo neige, 35 % de l'escalade de glace et 10 % pour la raquette. «La glissade connaissait une baisse constante depuis trois ans, ce qui justifie la décision du conseil d'administration de ne pas l'avoir offert cette année», explique Caroline Sage.

Au final, le climat incertain des derniers hivers a donné lieu à une perte de 3250 $ pour les activités hivernales 2015, alors qu'en 2014 on avait enregistré une perte de 3860 $. L'année 2016 n'est guère plus reluisante. «On ne veut pas nécessairement enlever l'hiver du Parc de la Gorge, mais c'est un gros questionnement», admet Mme Sage.

Les revers de Dame Nature

Malheureusement, le Parc de la Gorge et son petit frère, le Parc Découverte nature, ont aussi connu des revers, dont les inondations du 9 juin et la grêle du 3 août causant des dommages majeurs au terrain de camping et aux sentiers du Parc de la Gorge pour des coûts de réparation s'élevant autour de 30000 $.

Du côté du Parc Découvert nature, la voracité des oiseaux a nécessité un nouvel ensemencement de poissons pour une dépense imprévue de 8000 $, laquelle a mené à un déficit net annuel de 928 $. Malgré tout, le parc de Baldwin a connu une hausse d'achalandage de 5 % et la Fête de la pêche a attiré 30 % plus de passionnés de pêche, alors que les forfaits cuisson de truites sur BBQ ont atteint des sommets sans précédent, soit 1676 comparativement à 101 l'an dernier.

Projets 2016

Pour 2016, des investissements totalisant autour de 800000 $ sont prévus, notamment la planification stratégique 2017-2021 et la consolidation des infrastructures incluant, entre autres, l'amélioration des blocs sanitaires, le développement d'une salle de jeux et l'amélioration de l'offre d'eau. «Agrandir la piscine si possible ou offrir de nouveaux produits pour mouiller nos clients!, lance Mme Sage en riant. Nous ajouterons aussi du prêt-à-camper, car nous savons qu'il manque d'hébergement et nous souhaitons offrir une alternative avec un produit que nous connaissons déjà.»

Le Pont de la Gorge entreprendra aussi un grand virage vert, dont l'ajout de bornes de recharge électriques, et la réservation en ligne sera accessible pour l'ensemble des produits du parc avec un objectif de ventes en ligne de 60 %.

Quant à Foresta Lumina, une planification stratégique 2017-2021 du produit lui-même est prévue, ainsi que l'amélioration de l'expérience nocturne pour sa troisième saison. «Notre gros défi cette année c'est de faciliter l'accès au site, partage la directrice générale. Nous avons un système de navettes extraordinaire, mais il faut créer de la magie afin d'inciter les gens à les utiliser, créer une expérience client qui fait partie du produit Foresta Lumina.» Du même coup, le Parc de la Gorge espère régler un problème récurrent, le stationnement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer