Des chouchous et des nouveautés au 35e Mondial des cultures

La troupe de la République de Bouriatie (Russie)... (Photo fournie)

Agrandir

La troupe de la République de Bouriatie (Russie) sera de retour au Mondial des cultures pour le 35e anniversaire.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) À quatre mois de son 35e anniversaire, le Mondial des cultures a déjà conclu des ententes avec huit ensembles internationaux en vue de l'événement qui aura lieu cette année du 7 au 17 juillet. Parmi ceux-ci, on retrouve certains incontournables, comme la République de Bouriatie (Russie) et l'ensemble français La Capouliero.

« On ne veut pas tomber dans la nostalgie, mais on veut ramener certains ensembles chouchous des amateurs du Mondial. Ce sera un mélange de valeurs sûres et de découvertes », explique le directeur général du rendez-vous culturel, Charles Guillemette.

Ce dernier se réjouit qu'on soit en mesure de confirmer la venue de huit groupes aussi tôt dans la saison. Habituellement, les démarches sont plus longues et ce n'est qu'à l'approche de l'événement qu'on obtient les réponses tant attendues.

« Nous sommes tributaires de la situation géopolitique de certains pays. Des artistes de plusieurs pays doivent obtenir des visas pour venir ici. Nous avons amorcé nos démarches plus tôt, nous sommes plus près de notre député fédéral et nous nous sommes associés à d'autres événements folkloriques, ça nous permet d'améliorer notre moyenne au bâton », ajoute le gestionnaire.

Le Mondial est actuellement en négociations avec une douzaine d'autres ensembles en vue de l'événement festif. On sera en mesure de présenter la programmation complète lors d'un événement de presse qui aura lieu en mai.

De nouvelles disciplines

L'identité du Mondial des cultures réside principalement dans la danse, les costumes et les décors et ça ne risque pas de changer. Dans un désir de diversifier son offre et de bonifier l'expérience des visiteurs, on entend toutefois ajouter de nouvelles disciplines.

« On a eu les Castellers, l'an dernier, qui ont épaté pas mal de gens avec leurs constructions humaines. Cette fois on aura les lancers de drapeaux Gelmelzwaaiers, directement de Belgique. C'est hyper impressionnant et ça nous confère encore une fois une belle diversité », annonce M. Guillemette.

Au total, on estime à environ 450 le nombre d'artistes étrangers qui seront présents à Drummondville cet été afin de dépayser les amateurs. Comme ce fut le cas l'an passé, on fera le nécessaire afin qu'ils aient un maximum de contacts avec les festivaliers.

« Il n'y a qu'à Drummondville où tu peux danser avec les gens de Bouriatie ou croiser le Costa Rica dans un sentier. Nous offrons une expérience unique et nous avons l'intention de continuer de l'améliorer », continue-t-il.

Une année déterminante

Le Mondial des cultures a essuyé des déficits au cours de ses deux dernières éditions et a bien l'intention de retrouver le seuil de la rentabilité en 2016. Pour ce faire, on entend poursuivre le plan stratégique élaboré en 2014 et qui en sera à sa deuxième année de réalisation.

Plusieurs améliorations seront apportées, notamment aux sites de spectacles et à l'aménagement du parc. Les restaurateurs seront regroupés à deux endroits principaux, à la demande des festivaliers. L'offre de spectacles misera sur la découverte, l'émerveillement et la diversité.

« Nous en serons à notre deuxième année dans le parc Woodyatt revampé et nous tenterons de mieux nous approprier les lieux. Nous voulons mieux exploiter la beauté et l'aspect naturel du parc », affirme Charles Guillemette.

Le Mondial des cultures vient par ailleurs d'être nommé finaliste dans la catégorie la plus prestigieuse du concours Les Vivats, qui récompense les organisateurs d'événements québécois qui ont adopté des pratiques responsables. Le prix sera décerné le 5 avril.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer