Une collision frontale fait trois blessés

Les pompiers ont eu recours aux pinces de... (La Tribune, Ronald Martel)

Agrandir

Les pompiers ont eu recours aux pinces de désincarcération pour libérer le conducteur du VUS de sa prison de métal.

La Tribune, Ronald Martel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(SHERBROOKE) Une collision frontale a fait trois blessés mardi à Marston. L'accident impliquant deux véhicules est survenu peu après midi sur la route 263, près de Lac-Mégantic.

L'accident impliquait un véhicule utilitaire sport (VUS) et auto-école. Le conducteur du VUS et les occupants de l'auto-école ont été blessés légèrement.

On ne sait pas si la collision est attribuable à l'inexpérience de l'apprenti conducteur ou davantage aux conditions météorologiques exécrables qui prévalaient mardi sur tout le territoire de l'Estrie? Aucune accusation ne sera de toute façon portée à la suite de l'accident.

Les blessés ont été conduits au centre hospitalier de Lac-Mégantic, l'ex-CSSS du Granit, pour recevoir les soins appropriés. On ne craint pas pour leur vie. Les pinces de désincarcération ont été nécessaires pour libérer au moins un des occupants d'un véhicule.

Une dizaine de camions lourds paralysés

La chaussée glissante a grandement compliqué la tâche à une dizaine de conducteurs de poids lourds sur la route 161, entre Stornoway et Stratford, mardi après-midi. Les véhicules ne parvenaient pas à monter les longues côtes qu'on retrouve dans le secteur et le ministère des Transports du Québec a été dans l'obligation de fermer la route temporairement pour faciliter les opérations de déglaçage.

Malgré les intempéries, la Sûreté du Québec de la MRC du Granit n'a rapporté que très peu de sorties de routes dans le secteur de Lac-Mégantic.

« C'est toute la différence quand les tempêtes ou les conditions difficiles pour la circulation routière sont annoncées à l'avance, versus quand elles surviennent à l'improviste. Les gens font plus attention ou ils reste

Accident mortel à Daveluyville

Une femme de 60 ans, résidente de Manseau au Centre-du-Québec, a perdu la vie, lundi après-midi, dans une collision frontale survenue sur la route 261, à Daveluyville, secteur Sainte-Anne-du-Sault.

Pour une raison qui n'a pas encore été établie par les enquêteurs affectés à la reconstitution de la scène, l'une des deux conductrices impliquées dans l'accident mortel aurait quitté sa voie pour emboutir la voiture s'amenant en sens inverse, ce qui a coûté la vie à Lucie Dubé. L'impact a été fulgurant.

Les deux femmes étaient seules à bord de leur véhicule respectif. La deuxième automobiliste, une dame d'une cinquantaine d'années, a été grièvement blessée, mais on ne craindrait pas pour sa vie.

Le véhicule fautif a été saisi par la Sûreté du Québec afin que l'on y mène une inspection mécanique. Au moment d'écrire ces lignes, plusieurs hypothèses étaient toujours sur la table afin de tenter de faire la lumière sur cette triste histoire.

Le travail des enquêteurs a nécessité la fermeture de la route 261 pendant plusieurs heures.

L'accident n'est pas sans rappeler la collision qui a coûté la vie de Nancy Vézina et de Boby Provencher, le 19 mai 2007. Les deux événements ont eu lieu à peu près au même endroit.

Avec Yanick Poisson

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer