Le Carré 150 coûtera plus cher que prévu

Le Carré 150, cette salle de spectacle ultramoderne inaugurée en grandes pompes... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Le Carré 150, cette salle de spectacle ultramoderne inaugurée en grandes pompes en septembre dernier, coûtera plus cher que prévu aux Victoriavillois. En effet, Diffusion momentum, l'organisme promoteur du projet, a demandé et obtenu du conseil municipal, un investissement supplémentaire de 2,6 millions $.

Le directeur général de la Ville de Victoriaville,... (La Tribune, Yanick Poisson) - image 1.0

Agrandir

Le directeur général de la Ville de Victoriaville, Martin Lessard

La Tribune, Yanick Poisson

Ceci porte donc à 6,6 millions $ la contribution de la Ville au projet qui devait initialement en coûter 4 millions $ aux contribuables victoriavillois. Les gouvernements fédéral et provincial se sont cotisés pour 16 millions $, alors qu'on devait amasser le 3,5 millions $ manquant grâce à la générosité des entreprises de la région.

Si les 4 millions $ initial ont été réservés par le conseil victoriavillois au cours d'exercices financiers précédents, le nouvel argent injecté sera pris à même la taxe sur l'essence et la contribution du Québec (TECQ). Selon la loi, les municipalités peuvent investir 20 % du montant pour des projets autres que les travaux reliés à l'approvisionnement en eau potable. C'est à cet endroit que le conseil a décidé de placer ses billes.

« C'est sûr que cet argent-là ne sera pas disponible pour d'autres projets, a admis le directeur général de la Ville de Victoriaville, Martin Lessard. Le conseil municipal a décidé de l'utiliser afin d'additionner son apport au financement de ce projet. »

Selon le gestionnaire, on peut d'ores et déjà prétendre que le gigantesque bâtiment qui orne dorénavant la rue Notre-Dame Est, au centre-ville de Victoriaville, coûtera plus cher que prévu. Il faudra toutefois patienter quelques mois encore avant de connaître l'ampleur de ce dépassement de coût.

« Est-ce que ce sera 8 %, 10 %, 12 % de plus que ce qui avait été annoncé? Diffusion momentum a un an pour rendre ses comptes au gouvernement. Chose certaine, le conseil d'administration a fait le nécessaire pour que chaque dollar investi rapporte le plus possible aux citoyens », statue M. Lessard.

30 000 $ pour un logo

Plusieurs citoyens se demandent à quel point leur argent a été bien dépensé dans le cadre de ce projet. Plusieurs ont notamment en tête les 30 000 $ investis afin de trouver le nom du bâtiment et son image de marque. Si le montant semble bien mineur comparativement au coût total du projet, il est pour bon nombre de résidents un exemple de la mauvaise gestion du dossier.

Diffusion momentum obtient actuellement un peu plus d'un quart de million de dollars (281 000 $) annuellement en provenance de la Ville de Victoriaville pour son fonctionnement.

« C'est un projet de très grande envergure, un investissement substantiel et important pour le centre-ville. C'est une infrastructure que les gens attendaient depuis longtemps », relativise le directeur général.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer