La Maison Tourigny bientôt démolie

Tandis que le collectif Sauvons l'îlot Tourigny multiplie... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Tandis que le collectif Sauvons l'îlot Tourigny multiplie les démarches pour éviter la disparition de la maison Tourigny-Laforest, tout indique que la démolition de la demeure patrimoniale ne tardera pas.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Quand la maison Tourigny-Laforest sera-t-elle démolie? Le promoteur Gilles Bélanger affirme ne pas savoir à quel moment exactement la démolition s'effectuera, mais il semble que l'attente ne sera plus très longue.

Alors que le collectif Sauvons l'îlot Tourigny multiplie les démarches pour éviter la disparition de la maison Tourigny-Laforest, M. Bélanger se prépare à la démolition de cette demeure patrimoniale située à l'angle des rues Principale et Saint-Patrice.

Visiblement soucieux de ménager les susceptibilités des opposants, l'homme d'affaires confie qu'un inventaire des objets possédant une valeur historique a été amorcé à l'intérieur de la résidence.

« On travaille avec la Société d'histoire de Magog, en ce moment, pour faire cet inventaire, indique Gilles Bélanger. On veut aussi récupérer des matériaux qui éventuellement pourront être offerts à des gens souhaitant conserver un souvenir de cette maison. On fait ça dans les règles de l'art. »

Selon les informations transmises par le promoteur, on retrouverait de l'amiante à l'intérieur de la maison. Des mesures devront donc être prises pour s'assurer que la démolition se fasse sans risque, compte tenu de la présence de ce matériau dans la demeure.

« Trop fragile »

Par ailleurs, M. Bélanger affirme que la maison Tourigny-Laforest, contrairement à ce qu'auraient espéré certains citoyens, ne pourrait être déménagée. « Sa structure est trop fragile pour supporter un déménagement », soutient le promoteur, ajoutant qu'il aurait aussi été impossible de mener à terme un projet de rénovation complet.

Rappelons que les principaux opposants au projet de la place Tourigny n'ont jamais désiré qu'on déplace la résidence vers un autre terrain. Ils estiment que la valeur patrimoniale de la maison diminuerait fortement si un déménagement avait lieu.

Ces derniers jours, les opposants au projet de Gilles Bélanger ont adressé une lettre à trois ministres du gouvernement du Québec, en l'occurrence Martin Coiteux, Rita de Santis et Stéphanie Vallée. Ils leur demandent de procéder rapidement à une « enquête sur la légitimité et la légalité du processus municipal concernant l'îlot Tourigny ».

Si tout fonctionne comme prévu, la place Tourigny sera construite au cours des prochains mois sur l'îlot du même nom. Environ 150 personnes travailleront dans le futur immeuble une fois sa construction terminée.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer