André Bellavance propose une vaste consultation

André Bellavance se présente comme candidat aux élections... (Archives, La Tribune)

Agrandir

André Bellavance se présente comme candidat aux élections à la mairie de Victoriaville.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Victoriaville) Parce qu'il est préférable de planifier pour savoir où l'on s'en va, André Bellavance a l'intention de mener une vaste consultation publique en tout début de mandat s'il est élu à la mairie de Victoriaville le 21 février.

« La première chose à faire, c'est de jeter les bases pour ce qui s'en vient. À ma connaissance, il n'y a jamais eu de consultation publique visant la conception d'un grand plan de développement. Ce n'est pas au maire, au conseil ou à l'appareil municipal de décider de ce qui est bon pour la ville, mais aux citoyens. Je vais consulter les acteurs des différents secteurs et ça ne durera pas trois ans », a-t-il annoncé, jeudi soir, lors du lancement officiel de sa campagne électorale.

Ce plan viserait à donner une orientation à la Ville sur un horizon de 10 ans.

En tant que candidat du Bloc québécois au cours de la dernière décennie et demie, André Bellavance n'a jamais eu à faire de promesse et il n'a pas l'intention de commencer maintenant. Il ira toutefois de ses propositions, ayant sa petite idée sur certains dossiers de juridiction municipale. Il s'assurera toutefois que celles-ci soient validées.

Parmi les concepts qui seront promus au cours d'un mandat Bellavance, il y a celui de développement durable. Il considère que l'appellation « Berceau du développement durable » est beaucoup plus qu'un slogan et qu'il est maintenant tant d'aller plus loin en semblable matière.

« Quand tu fais preuve de leadership, tu as des idées et j'arrive avec des propositions. Ayant été le député de Victoriaville depuis 11 ans, j'ai eu l'occasion de remarquer que le développement durable prenait de plus en plus de place dans les discours et il est maintenant synonyme d'opportunité. On doit continuer en ce sens et évaluer les différentes possibilités, parce qu'il y en a beaucoup », a-t-il ajouté, faisant, entre autres, allusion aux programmes pour murs végétaux.

André Bellavance a fait la plus imposante démonstration d'appui de la campagne jusqu'à présent, réunissant tout près de 300 personnes pour son lancement de campagne. Aux fidèles supporteurs qui l'ont suivi à l'époque du Bloc québécois se sont ajoutés des appuis provenant d'autres allégeances.

« J'ai mes convictions et je ne les renie pas, mais en politique municipale il n'y a pas de limite et ces barrières tombent. Il n'y a plus de couleur, on travaille tous dans un seul et même but, celui de faire avancer la ville. Plusieurs personnes m'ont dit qu'elles n'avaient jamais voté pour moi, mais qu'elles le feraient cette fois », s'est-il étonné.

Parmi les invités qui ont pris la parole afin louanger le candidat, on retrouve l'ancien député de Richmond, Yvon Vallières. Ce dernier s'est adressé à la foule par visioconférence.

« Ayant travaillé avec lui pour régler différents dossiers, je sais qu'André Bellavance est capable de se hisser au-dessus de la partisannerie pour le bien de la population et cela n'est pas donné à tous les politiciens, C'est un homme de coeur et je sais qu'il sera un excellent maire », a-t-il déclaré.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer