L'ex-maire de Danville Jacques Hémond est mort

Jacques Hémond a été maire de la municipalité... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Jacques Hémond a été maire de la municipalité de Danville de 2002 à 2013 et préfet de la MRC des Sources de 2006 à 2011.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yvan Provencher
La Tribune

(DANVILLE) La population de Danville a appris avec tristesse le décès de leur ex-maire, Jacques Hémond, à la suite d'une longue période de maladie ayant fragilisé sa santé. C'est également toute la région des Sources qui est en deuil, ce dernier ayant occupé le siège de préfet de cette MRC.

Reconnu pour ses qualités d'humanisme et de rassembleur, Jacques Hémond fût un des grands bâtisseurs de cette communauté et s'est toujours porté à la défense des intérêts de sa région. Grandement impliqué au fil des ans dans son milieu comme pompier, à la Légion canadienne, chez les Chevaliers de Colomb du Conseil 3322 dont il fût d'ailleurs à une certaine période le Grand Chevalier, et dans de nombreuses organisations locales, l'homme ne savait pas dire non et demeurait toujours disponible pour les siens.

Durant ses 14 années de politique active, il fut d'abord conseiller municipal avant d'accéder à la mairie de Danville de 2002 à 2013. Puis de 2006 à 2011, il fût nommé par ses pairs préfet de la MRC des Sources. Il occupa également la présidence de la Table des MRC de l'Estrie et fût le premier président de la Fédération des Villages-relais du Québec.

« Par-dessus tout, monsieur Hémond était un amoureux de Danville, fier de sa beauté, de ses entreprises, de sa culture, de son histoire et de ses gens, un homme à l'écoute de la population et qui voulait tout ce qu'il y avait de meilleur pour sa ville », a-t-on souligné à la municipalité de l'endroit où les drapeaux sont présentement en berne.

Il laisse dans le deuil son épouse Denise Courtemanche et ses trois enfants. Les funérailles auront lieu ce samedi à 11 h à l'église Sainte-Anne de Danville.

Funérailles de Mgr Georges Cloutier

Décédé samedi dernier à l'âge de 89 ans, Monseigneur Georges Cloutier sera exposé ce jeudi en chapelle ardente, à la Cathédrale Saint-Michel à compter de 11 h. Son service religieux suivra à 14 h et il y aura mise en crypte au Séminaire de Sherbrooke tout de suite après la cérémonie.

Monseigneur Cloutier a été ordonné prêtre en 1953. Il fut professeur au Séminaire de Sherbrooke pendant 14 ans, avant d'occuper le poste de recteur de 1971 à 1983 pour ensuite devenir vicaire général du diocèse de Sherbrooke jusqu'en 1992. Il est demeuré actif au sein de plusieurs organismes et communautés.

« C'était un homme de relations. Il était d'une grande diplomatie et il allait toujours au fond des dossiers. Il avait le souci de bâtir et c'est pourquoi il a mis sur pied différentes corporations qui ont servi à des communautés », se rappelle l'abbé Guy Boulanger, qui a été ordonné alors que Mgr Cloutier était vicaire général.

Mgr Cloutier a passé sa retraite à Windsor, « un milieu auquel il était attaché », selon l'abbé Cloutier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer