Légères hausses de taxes à East Angus et Windsor

Le budget adopté lundi soir à East Angus... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le budget adopté lundi soir à East Angus prévoit un gel de la taxe foncière et de la tarification des services au niveau de 2015, sauf que l'entrée en vigueur d'un nouveau rôle d'évaluation affectera à la hausse le compte de taxes dans le secteur résidentiel.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) Les Villes de East Angus et Windsor épargnent le portefeuille de leurs contribuables en 2016.

Le budget adopté lundi soir à East Angus prévoit en effet un gel de la taxe foncière et de la tarification des services au niveau de 2015, sauf que l'entrée en vigueur d'un nouveau rôle d'évaluation affectera à la hausse le compte de taxes dans le secteur résidentiel.

Ainsi, pour une résidence d'une valeur moyenne de 150 682 $, la facture passera de 1831 $ en 2015 à 1863 $ en 2016, soit une hausse de 32 $ ou 1,75 pour cent.

Ce nouveau rôle d'évaluation fait augmenter de 2,83 pour cent la valeur imposable de la Ville d'East Angus. Les plus fortes augmentations s'observent pour les terrains vagues desservis (45,17 pour cent), les terrains agricoles (7,72 pour cent) et les immeubles de six logements et plus (5,78 pour cent). En revanche, le secteur industriel est en perte de valeur de 11,40 pour cent.

L'administration du maire Robert G. Roy s'est montrée très modeste dans ses projets en réduisant les charges de la Ville de 5 281 937 $ à 5 119 396 $, alors que les prévisions de revenus sont en baisse de 4,39 pour cent, à 5 703 387 $.

Cette décision n'est pas étrangère à la fermeture de la papetière Cascades en septembre 2014, qui a réduit l'assiette fiscale et laissé des terrains à la charge de la Ville.

East Angus a mis trois dossiers à son programme d'immobilisation 2016 : le pavage de rues pour 100 000 $, l'aménagement du stationnement/parc du nouveau CHSLD pour 250 000 $ et l'aqueduc du pont Taschereau pour 200 000 $.

De la continuité

Du côté de Windsor, le conseil municipal a adopté une légère hausse de la taxe foncière de 1,3 pour cent, tandis que les tarifs reliés aux services municipaux restent gelés pour une cinquième année consécutive.

Pour une résidence d'une valeur moyenne de 150 000 $, l'impact de ce nouveau budget sur le compte de taxes se traduira par une augmentation de 20 $.

Le budget global de la Ville comporte une hausse de revenus de 2,5 pour cent, alors que les dépenses de fonctionnement et des quotes-parts sont en hausse de 3,2 pour cent.

La Ville a prévu rembourser 191 130 $ au fonds de roulement et 434 180 $ à la dette.

L'administration de la mairesse Sylvie Bureau maintient par ailleurs ses orientations en matière d'investissement, ciblant le début des travaux de la phase 2 du parc industriel de l'autoroute 55 et la mise à niveau de l'usine de filtration d'eau comme priorités. Le budget pour l'agrandissement de la caserne des incendies, dont l'investissement avait été planifié en 2015, est aussi reporté à 2016.

« Nous souhaitions poursuivre le travail amorcé au cours des dernières années en matière d'investissement et de développement, en plus de maintenir la qualité des services offerts aux citoyens de Windsor tout en respectant la capacité de payer de nos citoyens », a commenté Mme Bureau par voie de communiqué.

Baisse de taxes dans le Canton de Hatley

Les contribuables du Canton de Hatley auront droit à une nouvelle baisse de taxes en 2016. Il s'agira d'une cinquième diminution du compte de taxes en cinq ans dans cette municipalité.

En dépit du projet de déménagement des bureaux municipaux au pied du mont Hatley, les dépenses du Canton de Hatley diminueront en 2016, passant de 4 140 726 $ à 3 947 143 $.

La municipalité aura donc besoin de revenus moins importants pour assumer les dépenses qu'elle prévoit l'an prochain.

Directrice générale du Canton de Hatley, Liane Breton indique qu'une série de facteurs expliquent la baisse des dépenses attendue en 2016 par le canton.

« L'enfouissement des déchets nous coûtera moins cher, nous partageons les coûts de nos services incendie avec de nouvelles municipalités et nous avons désormais besoin d'une ressource de moins pour l'eau potable », résume Mme Breton.

La directrice générale du Canton de Hatley souligne que la construction domiciliaire continue de s'effectuer à un rythme soutenu sur le territoire municipal, ce qui permet l'ajout continuel de nouveaux revenus.

À ce sujet, notons que la richesse foncière du canton a fait un bond de 90 millions $ en cinq ans. Elle se situe à 350 M$ aujourd'hui.

Pour une maison de 350 000 $, ce qui correspond à la moyenne dans le Canton de Hatley, la facture minimale s'élèvera à 1979,85 $ en 2016.

Une série de tarifs s'appliquent selon la situation de chacun : 65 $ pour la vidange de la fosse septique, 643 $ pour l'aqueduc et 146 $ pour les égouts. Avec Jean-François Gagnon

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer