André Guillemette sera candidat à la mairie de Victoriaville

André Guillemette sera candidat à la mairie de... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

André Guillemette sera candidat à la mairie de Victoriaville

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Victoriaville) Quelques semaines après André Bellavance, c'était au tour, mardi, de l'homme d'affaires André Guillemette de se porter officiellement candidat à la mairie de Victoriaville. Il désire offrir à la municipalité un « maire à la hauteur de ses ambitions ».

Le propriétaire de Juneau Guillemette assuraction est en affaire depuis 43 ans. Il affirme avoir amorcé sa réflexion il y a un peu plus d'un an et l'avoir accélérée lorsqu'Alain Rayes a laissé son poste pour se joindre aux conservateurs.

« Beaucoup m'ont approché afin de me demander de me présenter. Bien que j'aie été flatté, j'ai pris le temps d'y réfléchir. En affaires, comme en politique, il faut prendre le temps de bien évaluer la situation », indique-t-il.

M. Guillemette désire être un maire de gestion et d'action pour une ville en santé. Contrairement à son adversaire, il ne se considère pas comme un politicien professionnel et n'est pas à la recherche d'un siège vacant. « Un fauteuil, j'en ai un confortable chez nous et un autre au bureau. Je ne cherche pas un travail, je cherche un défi qui m'inspire. Je veux un mandat clair, je veux être impliqué dans le développement de ma ville », ajoute-t-il.

M. Guillemette était entouré de quelques dizaines de personnes issues de divers domaines au moment de lancer officiellement sa candidature. Parmi celles-ci, Michèle Rappe, une ancienne acolyte à la Corporation des fêtes du 150e, a tenu à lui rendre hommage.

« C'est un homme efficace, diplomate et ouvert aux autres. Il a le même enthousiasme et le même respect lorsqu'il rencontre des investisseurs que lorsqu'il démonte une scène. Il est un capitaine de coeur prêt à relever les défis. Je sais qu'il sera en mesure de conduite la ville avec passion et honnêteté », a-t-elle dit.

 

Des inquiétudes

Si Victoriaville a connu de fastes années, économiquement parlant, l'avenir comporte toujours sa part de défis selon André Guillemette. Sans vouloir mener une campagne de peur, il estime que certaines situations commandent réflexion et qu'il est possible que les solutions viennent de la population.

Il fait notamment référence à la vingtaine de locaux commerciaux toujours vacants au centre-ville, aux problèmes de stationnement, ainsi qu'à une année 2015 désastreuse en matière d'investissements.

« Au cours des prochaines semaines, je vais être sur le terrain et je vais aller chercher les idées de la population. Je veux que les gens me fassent part de leurs objectifs, leurs ambitions, mais aussi de leurs inquiétudes et de leurs défis », conclut-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer