CIUSSS Mauricie-Centre-du-Québec: le déplacement des services confirmé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(PLESSISVILLE) La direction du CIUSSS Mauricie-Centre-du-Québec a confirmé, lundi après-midi, ce que les syndicats craignaient. Les services de laboratoire et de radiologie du CLSC de l'Érable seront déplacés vers l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska (HDA), alors que les consultations semi-urgentes et non urgentes seront confiées aux groupes de médecine familiale (GMF).

La directrice des soins infirmiers du CIUSSS, Josée Simoneau, précise toutefois que le centre de prélèvement du CLSC demeurera ouvert, tout comme les services communautaires, les vaccinations et les services offerts à la petite enfance.

« Nous poursuivons ainsi les orientations ministérielles qui prévoient qu'on dirige les patients qui éprouvent des problèmes de santé moins urgents vers les GMF. Le CLSC de l'Érable offrira les mêmes services que les autres CLSC », précise-t-elle.

Le CIUSSS explique notamment cette décision par le faible achalandage de l'établissement de la rue Saint-Calixte. Au cours de la dernière année on a enregistré 23 consultations par jour en radiologie alors qu'on pouvait pourtant en accueillir entre 30 et 40 quotidiennement. Deux appareils de graphie simple de l'HDA sont également sous-utilisés. Le jumelage des services permettra plus d'efficience sans allonger les délais de traitement.

Les « orphelins » mis de côté?

Le GMF accueillera donc les patients de 8 h à 16 h du lundi au vendredi. On ajoutera des heures de consultation les lundis et mardis soirs une semaine sur deux, et de week-end une semaine sur trois.

« Il s'agit d'un gain majeur pour la population. C'est une première d'ouvrir des plages en soirée et la fin de semaine à Plessisville. Nous en sommes fiers! La réorientation des consultations vers la clinique médicale devrait nous permettre d'augmenter significativement le nombre de consultations offertes à la population en plus de contribuer à une meilleure utilisation du service de l'urgence de l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska. Un service téléphonique nous permettra de diriger la clientèle au bon endroit selon son état de santé », explique la Dre Vicky Samson, responsable de la clinique de Plessisville.

Cette dernière estime à environ 80 % le nombre de patients de l'Érable qui ont un médecin de famille et 3 des 11 médecins de la Clinique en accueillent toujours. Si on accueille volontiers les « orphelins », il est possible qu'on les dirige vers Victoriaville en moment de grand achalandage.

« On les accueillera dans la mesure où on peut. Il y a une limite de temps où on peut recevoir les gens. À certains moments de l'année, comme en période de vague d'influenza, il est possible qu'on ne soit pas en mesure de les accueillir, malgré notre bonne volonté », conclut-elle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer