De nouveaux «emplois techniques» créés à Magog

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Les employés de l'usine d'ArjoHuntleigh à Magog ont appris une nouvelle de nature à les réjouir : entre 12 et 15 nouveaux « emplois techniques » seront créés par leur employeur en sol magogois.

Il y a environ deux ans, le département de recherche et développement de l'usine d'ArjoHuntleigh avait subi une importante cure minceur. La décision de la multinationale annoncée vendredi fera en sorte que ce département jouera de nouveau un rôle accru au cours des années à venir.

« C'est avec joie qu'on a accueilli cette belle nouvelle et qu'on en a fait part à nos employés, indique la directrice générale de l'usine d'ArjoHuntleigh, Josée Paulin. Je suis contente que ce projet puisse se faire à Magog. »

Le département de recherche et développement de la multinationale à Magog avait été réduit à cinq personnes. Il en comptera près de vingt, des ingénieurs, des techniciens et des dessinateurs, une fois les embauches effectuées.

« Notre département pourra développer des concepts et réaliser toutes les étapes du développement par la suite, note Josée Paulin. On fera de la recherche et du développement pour deux familles de produit : les leviers sur rail et au sol. »

D'importantes décisions ont été annoncées par le groupe Getinge, propriétaire d'ArjoHuntleigh, au cours des derniers mois. Dans la foulée des changements survenus, il semble que la multinationale se soit aperçue de l'importance des produits et de l'expertise de son usine à Magog.

L'usine que possède ArjoHuntleigh à Magog emploie un peu plus de 110 personnes, dont une large partie est affectée à la production. Initialement, cette usine apparentait à BHM médical.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer