La CSS propose un nouveau gymnase à l'école Saint-Pie-X

Une demande sera acheminée au ministère de l'Éducation... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Une demande sera acheminée au ministère de l'Éducation pour la construction d'un nouveau gymnase à l'école primaire Saint-Pie-X de Magog.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Une solution se dessine pour le manque d'espace criant à l'école primaire Saint-Pie-X de Magog. Une demande sera acheminée au ministère de l'Éducation pour la construction d'un nouveau gymnase. Avec cette solution qui doit être mise de l'avant, le président du conseil d'établissement, Sébastien Bélair, se dit très satisfait.

« C'est sûr que la commission scolaire est avec nous. Elle va nous chapeauter pour présenter un projet », note M. Bélair.

Les élèves de l'école primaire magogoise sont très à l'étroit. Au fil des ans, le laboratoire informatique, l'ancien local du service de garde et le local d'anglais ont été transformés en classe. La construction domiciliaire dans le secteur faisait également craindre aux parents que des élèves soient déplacés dans d'autres écoles.

La rencontre a réuni environ 80 personnes mardi, des parents et des représentants de la Commission scolaire des Sommets (CSS).

« On voit très bien qu'il y a des problématiques au chapitre de l'utilisation du gymnase (actuel), qui est en fait une salle multifonctionnelle », observe Édith Pelletier, directrice générale adjointe à la CSS. La CSS compte déposer le projet avant la fin de l'année scolaire.

« Si on se retrouve avec un espace supplémentaire qui sert de gymnase, la salle multifonctionnelle pourrait être utilisée à d'autres fins », avance-t-elle.

Les changements apportés toucheraient du même coup la cour d'école.

« Il va falloir voir comment on peut faire ça en optimisant le projet; on vient amputer la cour d'école d'une surface utilisée par les élèves. » Plusieurs détails doivent être définis et l'estimation des coûts demeure très sommaire, soit entre quatre et cinq millions $.

Améliorations

En attendant une solution définitive, des mesures seront prises afin d'améliorer la situation actuelle.

« On a demandé à l'équipe-école de s'asseoir avec le conseil d'établissement pour voir ce qui peut répondre aux besoins des enseignants et des élèves, ce qui peut être mis en place pour leur faciliter la vie. »

Lors de la rencontre mardi, un déplacement d'élèves vers d'autres écoles à proximité, comme l'école primaire Dominique-Savio, à Sainte-Catherine-de-Hatley, a été avancé.

« Ce n'est pas une proposition qui a été retenue. On garde le statu quo afin de garder tous les élèves », note M. Bélair. « Il faut d'abord voir comment on aura d'inscriptions en février. On peut spéculer, mais ce n'est pas utile. Attendons de voir combien on aura d'inscriptions », commente Mme Pelletier.

À court terme, pour 2016-2017, la possibilité d'un redécoupage des bassins d'alimentation est complètement éliminée, selon elle.

Les bassins d'alimentations déterminent quelle école fréquente un élève. Pour les modifier, il doit y avoir une augmentation des élèves sur une longue période. « Avec ce que j'ai comme information, ça ne me pousserait pas à changer les bassins d'alimentation (à court terme) », observe-t-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer