Warwick freiné par le MTQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(WARWICK) Le ministère des Transports du Québec a refusé deux demandes émanant de la Municipalité de Warwick qui désirait obtenir un accès via la route 116 pour des projets de développement.

Limitée dans son développement commercial et industriel par la zone verte qui la ceinture, Warwick a obtenu le feu vert de la Commission de protection du territoire agricole (CPTAQ) pour la prolongation de son parc industriel Léo-Beauchesne, mais se retrouve devant un nouveau cul-de-sac. Le ministère estime que de permettre un nouvel accès par la route 116 représentera un danger pour les automobilistes.

« Quand ils ont créé la route, c'était pour contourner Warwick, mais nous avons atteint maintenant cette limite et nous avons des projets pour ce secteur-là. La position du ministère bloque toute possibilité de développement », affirme le maire de Warwick, Diego Scalzo, rappelant que l'ensemble des terrains commerciaux et industriels du territoire a déjà trouvé preneurs. En fait, la municipalité ne peut plus accueillir de nouveau promoteur depuis un bon moment.

L'autre projet de développement concerne le terrain de 50 000 mètres carrés (550 000 pieds carrés) de l'ancien champ de pratique Trio Golf, acquis par Dominic Fournier. Le MTQ avait donné un accès à la 116 pour l'usage sportif saisonnier, mais n'aurait pas l'intention de maintenir cette permission pour la création d'un quartier commercial et industriel. On ne veut effectivement pas voir de la circulation lourde utiliser cet accès, d'autant plus qu'il est situé dans une courbe.

Une situation appelée à changer

M. Scalzo a l'intention de solliciter une rencontre avec les représentants du ministère au cours des prochaines semaines afin de leur faire part de la situation réelle. On s'apprête effectivement à aménager des feux de circulation à deux endroits à proximité des deux sites de développement potentiel, ce qui aura pour effet de réduire la vitesse de la circulation. Il faut aussi préciser que la CPTAQ n'autorisera pas de dézonage de nouvelles parcelles de terrain tant que celles déjà permises ne seront pas développées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer