Le Village illuminé prend de l'ampleur

Le directeur général du Village québécois d'antan, Éric... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le directeur général du Village québécois d'antan, Éric Verreault, accompagné de quelques-uns des comédiens qui animeront le village illuminé.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Des deniers provenant de la Corporation des fêtes du 200e anniversaire de Drummondville permettront au Village québécois d'antan d'ajouter une dizaine d'activités et d'embaucher de nouveaux comédiens en vue de son «village illuminé» qui aura lieu pour une 14e fois cette année, les 11 et 12 décembre, ainsi que du 18 au 31 décembre.

Le directeur général de l'organisme, Éric Verreault, a notamment annoncé l'ouverture de trois nouvelles maisons - on en compte maintenant une vingtaine en période hivernale. La Commère aura notamment une nouvelle amie, alors que la Chaouine recevra les visiteurs dans sa maison de jouets d'époque afin de leur raconter l'histoire du père Noël et Noëlla et celle de la Boule du jour de l'An.

«On se retrouve encore loin du contemplatif cette année, alors que les gens sont invités à vivre une expérience, à entrer dans l'action et à participer aux festivités, il y en aura pour tous les goûts», annonce-t-il.

Deux maisons seront nouvellement animées par des groupes de musique traditionnelle. L'une d'entre elles permettra aux visiteurs de danser des sets carrés et l'autre proposera des jeux populaires du temps des fêtes comme un concours de cuillères.

Drummondville en 1915

Ce n'est pas le 200e, mais bien le 100e anniversaire de Drummondville que les gens sont appelés à venir célébrer au Village québécois d'antan et ils pourront notamment le faire en assistant à une exposition de voitures hippomobiles présentée au belvédère.

«Quelques voitures étaient entreposées depuis des années dans les garages du Village et ont subi une cure de restauration complète. Certaines des voitures sont des modèles plutôt rares. C'est assez impressionnant», note le directeur général.

Les visiteurs auront également accès à un carrousel d'époque, qui saura rehausser le décor féerique qui longe la rivière et traverse le boisé de la Ferme. Des randonnées traîneaux à chiens seront également offertes aux visiteurs.

De record en record

L'achalandage au site du secteur Saint-Charles n'a cessé de grimper au cours des dernières années, tant et si bien qu'on a enregistré 20 000 entrées en 2014, une progression de 63 % par rapport à l'année précédente. Si la tendance se maintient, il est fort probable qu'on ajoute des dates à l'événement dès 2016 afin d'empiéter sur le mois de janvier.

«Ça fait partie des possibilités, confirme M. Verreault. Il y a un potentiel de développement et c'est clair que nous aurons besoin de journées supplémentaires afin d'éviter que les files d'attente soient trop longues».

En collaboration avec la Société d'histoire de Drummondville, on projettera, sur la Chapelle, de photos de familles anciennes du Québec, rassemblées durant les festivités de Noël, du jour de l'An et de l'Épiphanie. Comme c'est la fête au Village pour l'édition spéciale, la rue principale sera décorée de lampadaires d'époque, mais également de sapins éclairés.

Les visiteurs pourront également participer à des épreuves anciennes comme le saut à la raquette, qui sera animé par des personnages loufoques costumés à la mode d'antan. Une cinquantaine de comédiens prendront part à la fête.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer