Un petit coup de pouce du Gros Pierre

Première récipiendaire de la nouvelle bourse d'études du... (Photo courtoisie, Lisette Proulx)

Agrandir

Première récipiendaire de la nouvelle bourse d'études du Verger Le Gros Pierre, Bénédicte Simard poursuit ses études au Cégep de Sherbrooke en éducation spécialisée.

Photo courtoisie, Lisette Proulx

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Compton) Après une saison des pommes bien achalandée, la jeune pâtissière Bénédicte Simard s'est vu remettre une bourse d'études de son employeur le Verger Le Gros Pierre.

Une première, mais non une dernière pour le verger comptonois.

« On demeure sensible et à l'écoute des demandes de nos étudiants et on s'assure d'équilibrer leurs horaires, la bourse d'études est donc un peu le bébé de toutes ses mesures visant à encourager nos jeunes employés à persévérer dans leurs études, explique MélanieÉliane Marcoux, copropriétaire. C'est aussi un moyen d'assurer une certaine rétention de notre main-d'oeuvre, car les emplois offerts au verger sont saisonniers. »

Jeune femme réservée, Bénédicte Simard a su prouver qu'avec un peu d'encouragement et une bonne dose de confiance, on peut assumer de grandes responsabilités à un jeune âge. Dans les cuisines où on peut la voir préparer des tartes aux pommes les fins de semaine, Bénédicte gère son équipe de travail « avec une main de maître » pour reprendre les propos de Mélanie Éliane.

Bon an, mal an, le Verger Le Gros compte une douzaine d'étudiants, ainsi que des employés de tous âges.

Une belle grande famille!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer