Drummond réveillonnera avec Kaïn, Piché et La Bottine

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Dans le but de célébrer en grand les derniers moments du 200e anniversaire de sa municipalité et de contribuer à instaurer ce qu'on voudrait voir devenir une grande tradition, le comité responsable de l'année festive a mis le paquet afin de présenter un spectacle hors du commun aux Drummondvillois lors du réveillon du 31 décembre.

La Corporation du 200e a effectivement annoncé la présence de Kaïn, Paul Piché, Yves Lambert (La Bottine souriante), Stéphanie Bédard et des Tireux d'Roches en plein coeur du centre-ville afin de souligner les dernières heures de 2015.

Le chanteur de Kaïn, Steve Veilleux, est particulièrement fier de faire partie de la brochette d'invités.

«En tant que citoyens de Drummondville depuis notre naissance, nous sommes très fiers, très touchés d'avoir reçu l'invitation afin de participer à ce gros party et terminer le 200e. Je pense que c'est dans nos cordes de pouvoir amener la fête chez nous. On va se payer une grosse traite pour le 31 décembre, a-t-il dit. On veut que ce soit unique. Nous pourrons compter sur celui qui a probablement inventé les réveillons, Yves Lambert, qui se joindra à nous pour quelques chansons et sur Paul Piché et ses chansons qui marqueront toujours le répertoire québécois».

La soirée de festivités débutera à compter de 21 h pour se terminer aux petites heures du matin. L'an dernier, 20 000 Drummondvillois s'étaient massés dans les rues avoisinant la place Saint-Frédéric afin de prendre part à l'événement donnant le coup d'envoi au 200e.

On espère qu'ils seront aussi nombreux à répondre présents.

«Cette année-là, il me semble qu'elle a commencé hier, lance le maire de Drummondville, Alexandre Cusson. Le réveillon de 2014 a été mon coup de coeur et j'espère que les Drummondvillois seront là en grand nombre le 31 afin de démontrer que c'est une fête qu'ils désirent garder et qu'ils veulent que ça devienne une tradition».

Du haut des airs

Si les premières notes se feront entendre à compter de 21 h, l'organisateur de la journée de festivités, Charles Guillemette, du Mondial des cultures, invite jeunes et moins jeunes à la place Saint-Frédéric à compter de 14 h. Avant le spectacle sur scène, on offrira de l'animation pour toute la famille, dont une grande roue et une tyrolienne qui permettront de voir Drummondville du haut des airs.

Les gens auront aussi l'occasion de s'amuser avec un nouveau manège, le Tea cup, et des karts à pédales. Il y aura également un rallye familial.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer