Un petit château vendu 13,25 M $

La luxueuse maison a été construite en bordure... (Photo site web Royal LePage)

Agrandir

La luxueuse maison a été construite en bordure du lac Memphrémagog.

Photo site web Royal LePage

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Un véritable petit château construit en bordure du lac Memphrémagog, comprenant une piscine intérieure, trois cuisines, un ascenseur et sept salles de bain, a été vendu au coût de 13,25millions $ au cours des dernières semaines.

Marie-Yvonne Paint... (Photo site web Royal Lepage) - image 1.0

Agrandir

Marie-Yvonne Paint

Photo site web Royal Lepage

Jamais une maison enregistrée par le Service inter-agences n'avait fait l'objet d'une transaction pour un montant aussi élevé au Québec.

La galerie de photos

Le courtier ayant effectué la vente est Marie-Yvonne Paint, qui fait partie de l'équipe Royal LePage.

« Le domaine au design intemporel, recouvert de parement de pierre, prend place sur un terrain de 30 000 mètres carrés et est entouré par un panorama spectaculaire », mentionne un communiqué émis hier par Royal LePage.

Ajoutons que trois autres maisons de moindre envergure se trouvent sur la propriété vendue, qui est située au 551 de la rue Verchères à Magog. Elles permettent d'accueillir des invités ou encore des membres du personnel rattachés au domaine.

Appartenant jusqu'à récemment à l'homme d'affaires Alain Bédard, cette maison avait été mise en vente pour la somme de 25 M$. Le prix demandé par le vendeur avait chuté à 18 M$ par la suite.

En 2013, Revenu Québec a enregistré une hypothèque légale d'un peu plus de 17 M$ concernant cette maison. Québec cherchait à récupérer des impôts qui n'auraient pas été payés par M. Bédard.

Un marché intéressant

Joint par La Tribune, le courtier immobilier Albert Brandt a accepté de livrer ses impressions concernant cette transaction record ainsi que l'état du marché des maisons de grand luxe dans la région de Memphrémagog. M. Brandt vend régulièrement des résidences de plus d'un million de dollars aux abords du lac Memphrémagog.

Selon lui, même si le vendeur a obtenu presque deux fois moins d'argent que demandé, il serait faux de conclure que le marché des maisons de prestige dans la région de Magog est en baisse. « Dès le départ, je pensais qu'elle valait plus entre 12 et 15 M$. À 25 M$, c'était très cher », affirme-t-il.

Albert Brandt assure d'ailleurs que les maisons d'un million et plus bordant le lac Memphrémagog trouvent généralement preneurs assez rapidement. Le courtier admet toutefois que, dans le cas des résidences valant de 500 000 $ à un million, la situation est fort différente. « C'est extrêmement difficile de dénicher des acheteurs si elles ne sont pas près d'un plan d'eau. »




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer