2,3 M$ pour former plus de préposés aux bénéficiaires

Frédéric Gagnon, directeur du Service des ressources informatiques... (Photo fournie)

Agrandir

Frédéric Gagnon, directeur du Service des ressources informatiques et matérielles de la CSBF, Daniel Sicotte, directeur général, Paulette Simard Rancourt, présidente, Alain Desruisseaux, directeur de la formation professionnelle, Louise Lapierre, directrice adjointe du CFP Vision 2020, Steeve Demers, chef de département en santé et Patrick Allard, coordonnateur au SRIM ont procédé à l'ouverture des nouvelles installations du Centre de formation professionnelle Vision 20 20.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Le Centre de formation professionnelle Vision 20 20 vient de conclure des travaux de construction d'une valeur de 2,3 millions $ qui permettront la formation d'un nombre accru de préposés aux bénéficiaires.

Le projet d'agrandissement de 1000 mètres carrés (10 700 pieds carrés) au bâtiment de la rue Notre-Dame Est permettra d'accueillir 44 élèves supplémentaires par année dans les programmes d'assistance aux personnes en établissement de santé et d'assistance aux personnes à domicile, secteurs où la demande est forte. Les travaux ont été financés par la Commission scolaire des Bois-Francs (CSBF) et le ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

La présidente de la CSBF, Paulette Simard Rancourt a, par ailleurs, annoncé le développement de nouvelles avenues notamment en parallèle avec la nouvelle construction. Les élèves intéressés par le programme d'assistance aux personnes en établissement de santé pourront désormais suivre en concomitance le double parcours constitué du diplôme d'études secondaires (DES) et du diplôme d'études professionnelles (DEP). En effet, les jeunes intéressés par ces professions pourront obtenir les deux diplômes leur permettant éventuellement de se rendre au cégep, voire à l'université.

« Cette perspective de double diplôme est très intéressante pour les élèves, explique Alain Desruisseaux, directeur des services de la formation professionnelle et directeur des centres de formation. Dès qu'ils sont à mi-parcours de leur diplôme d'études professionnelles, les jeunes peuvent aspirer à obtenir un emploi d'été dans un établissement de santé. Puis, une fois ce DEP complété, ils ont de très bonnes chances d'obtenir un emploi. S'ils décident plutôt de conjuguer ce DEP à un DES, ils peuvent accéder à un niveau supérieur. »

On accueille déjà 66 élèves au sein de ses deux programmes de formation. L'ajout de deux groupes par année dans ces programmes permettra de répondre directement aux besoins en main-d'oeuvre qualifiée exprimés par le milieu du travail qui anticipe une véritable pénurie.

Les travaux, menés par la firme Construction David Perreault de Victoriaville, a permis, entre autres, l'aménagement d'une grande classe laboratoire avec des lits articulés, et ce, à proximité d'une classe sèche avec deux chambres de type résidentiel adapté. On retrouve aussi des locaux pour les enseignants de même que des espaces d'entreposage. On accueillera les nouveaux locataires au début de la nouvelle année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer