Huit consuls à Lac-Mégantic: «Une porte ouverte sur le monde»

Sur la Marche du vent, on pouvait reconnaître... (La Tribune, Ronald Martel)

Agrandir

Sur la Marche du vent, on pouvait reconnaître Jean Cloutier, conseiller municipal nouvellement élu, l'ex-mairesse Colette Roy Laroche et Stéphane Lavallée, à l'arrière, directeur du Bureau de reconstruction du centre-ville, qui s'adresse au groupe des consuls étrangers.

La Tribune, Ronald Martel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Lac-Mégantic) La Ville de Lac-Mégantic et son Bureau de reconstruction du centre-ville recevaient, jeudi après-midi, de la grande visite internationale, soit huit consuls étrangers intéressés à voir le nouveau centre-ville de Lac-Mégantic, dans le but avoué d'établir les bases d'une nouvelle collaboration possible pour le futur.

C'est le directeur du Bureau de reconstruction du centre-ville, Stéphane Lavallée, qui a dirigé le groupe de dignitaires locaux et les huit consuls, qui a arpenté la Marche du vent, laquelle longe la voie ferrée et le centre-ville à l'endroit même du déraillement du train fatidique, le 6 juillet 2013, et, par la suite, le long du Parc des Vétérans et du lac Mégantic.

Le groupe de dignitaires locaux se composait de l'ex-mairesse Colette Roy Laroche, du nouveau maire, Jean-Guy Cloutier, des six nouveaux conseillers municipaux fraîchement élus, de la chargée de projet responsable du dossier de la décontamination, France Bergeron, de la responsable des communications du Bureau de reconstruction, Sonia Dumont, et de quelques employés municipaux.

Les consuls généraux de France, Suisse, Israël, Belgique, Portugal, Grèce et Russie, de même que le consul du Japon, formaient le groupe des visiteurs étrangers.

France Bergeron a commencé par expliquer et résumer les étapes des travaux de décontamination du centre-ville, à la suite de la tragédie. Elle a évoqué la reconstruction de la desserte de la voie ferrée du parc industriel, l'excavation des sols grandement contaminés pour assurer la reprise du transport local par chemin de fer, les travaux effectués pour minimiser la migration du pétrole dans les infrastructures souterraines, etc.

Les questions de certains consuls touchaient, entre autres, l'endroit où les sols contaminés avaient été expédiés. Une autre question portait sur les départs définitifs de résidants de la ville à la suite de la tragédie. Effectivement, on estime à 200 personnes qui ont quitté le territoire de Lac-Mégantic, même si officiellement les chiffres de la population n'ont pas changé, puisque c'est le prochain recensement qui tranchera la question que les autorités éludent. On a aussi suggéré qu'un certain nombre de personnes sont déménagées dans la région en contrebalançant les statistiques.

Tisser des liens

Stéphane Lavallée, l'organisateur de la visite des consuls, se réjouissait de l'activité.

« Il s'agit de tisser des liens à l'échelle internationale, autour du projet de reconstruction. C'est sûr que les retombées ne seront pas immédiates, car il faut prendre le temps de bâtir ces liens, mais il s'agit de gens intéressés qui ont des agendas très chargés, qui ont souhaité venir nous visiter, dans un geste exceptionnel de solidarité. On ne sait jamais ce que ça va donner de semer, dans six mois, un an, cinq ans. La relance vient d'abord des gens de Lac-Mégantic et la région, mais on peut mieux réussir avec des liens nationaux et internationaux, avec l'expertise et les connaissances de ces personnes de l'extérieur pour notre bénéfice et celui de nos partenaires », a confié M. Lavallée.

« Ces gens sont fascinés par la beauté des lieux, ici. Ces consuls sont très proches des acteurs de leurs pays respectifs, en éducation, en intervention sociale, sur le terrain, etc. C'est un premier contact intéressant pour nous, une porte ouverte sur le monde! »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer