Traitement de l'eau: Windsor adhère au PEXEP

Dominic Bastonnais, technicien en traitement d'eau à la... (Photo fournie)

Agrandir

Dominic Bastonnais, technicien en traitement d'eau à la ville de Windsor, Carlo Fleury, directeur général de la municipalité, Sylvie Bureau, mairesse de Windsor, Alain Lalumière, chargé de projet Réseau Environnement, Francis Nicol, coordonnateur de l'usine de filtration de Windsor et Jean Landry, directeur des travaux publics ont présenté l'adhésion de la municipalité au PEXEP vendredi, eux qui sont les premiers à le faire en Estrie.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Travaillant à rafraichir ses installations de traitement d'eau, la ville de Windsor est devenue la première ville de l'Estrie à adhérer au Programme d'excellence en eau potable (PEXEP) vendredi.

Cette démarche s'inscrit dans le cadre d'un important projet d'investissement à l'usine de filtration de Windsor, qui compte recevoir l'appui de Québec pour le réaliser. Évalué entre 6 et 8 millions $, ce projet vise à moderniser les installations et à satisfaire, voire surpasser, la plus récente règlementation gouvernementale. La municipalité espère obtenir le financement et entamer les travaux en 2016.

« C'est un programme déjà en place par le gouvernement du Québec, et non une aide demandée de manière exceptionnelle, explique le directeur général de la ville de Windsor, Carlo Fleury. On souhaite obtenir ce financement au cours de l'an 2016. On va tout faire en notre pouvoir pour être admissible et avoir une réponse favorable du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte aux changements climatiques au cours des prochains mois. »

Mis sur pied en 2000 par Réseau Environnement, le PEXEP s'adresse aux installations de traitement d'eau désireuses d'améliorer leurs performances en matière de qualité d'eau potable et de protection de la santé publique.

« La Ville de Windsor déploie beaucoup d'énergie pour offrir à ses citoyens une eau d'excellente qualité. Notre adhésion au PEXEP nous permettra d'améliorer nos façons de faire, d'avoir accès à un réseau d'experts et de spécialistes, en plus de consolider nos efforts pour accroître encore davantage la qualité de notre eau », a souligné, vendredi, la mairesse de Windsor, Mme Sylvie Bureau.

L'adhésion au PEXEP permettra non seulement à la municipalité de compter sur une panoplie d'experts en ce sens, mais ajoutera également une crédibilité non négligeable à ses ambitions, note M. Fleury.

« On pense que ça va être une valeur ajoutée à notre dossier. C'est un programme d'excellence (le PEXEP) qui nous permet d'avoir accès à une expertise supplémentaire et prendre des décisions plus éclairées et de bénéficier des expériences réalisées lors de travaux similaires dans les usines de filtrations d'autres municipalités. Il y a des experts en environnement, en installation, en équipement, etc. Ça vient bonifier l'expertise de nos ressources et ça amène un sérieux au niveau de notre démarche aux yeux du ministère ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer