Un premier c.a. pour le CIUSSS de l'Estrie - CHUS

La première assemblée du conseil d'administration du CIUSSS...

Agrandir

La première assemblée du conseil d'administration du CIUSSS de l'Estrie - CHUS a eu lieu jeudi. On reconnaît la présidente-directrice générale de l'institution, Patricia Gauthier, et le président du c.a. JacquesFortier.© 2015 La T

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Près d'un mois après avoir été formé, le nouveau conseil d'administration du CIUSSS de l'Estrie - CHUS, présidé par Jacques Fortier, s'est officiellement réuni pour une première assemblée jeudi.

Les 19 membres constituant le conseil d'administration s'étaient réunis une première fois de manière informelle le 7 octobre afin de se familiariser avec la mécanique administrative de l'institution et prendre connaissance des différents dossiers. C'est toutefois jeudi que les premiers travaux se sont amorcés, à commencer par la formation de différents comités.

«On a cinq ou six comités à former, on demande aux membres dans quels comités ils sont intéressés à travailler en fonction de leur expertise afin que chacun d'eux apporte sa contribution», explique M. Fortier. Ceux-ci doivent être mis sur pied d'ici la tenue de la prochaine assemblée, prévue dans quatre semaines.

Une première assemblée pas très chargée, de l'aveu du président, puisque aucun dossier chaud n'était à l'ordre du jour. La réunion s'est surtout avérée utile pour jeter les bases entourant les engagements du conseil d'administration et poursuivre le processus d'acclimatation des membres à cette nouvelle structure.

«Il faut donner la chance à tous les membres de se familiariser, leur expliquer certains éléments, souligne M. Fortier. Ça change la dynamique d'avoir un aussi grand territoire à couvrir. La gestion d'un hôpital, c'est une chose, mais 99 installations et 14 établissements c'est plus important et plus imposant comme tâche.»

L'assemblée a aussi permis de déterminer que les rencontres du conseil d'administration se déplaceront partout sur le territoire couvert par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Estrie - Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CIUSSS de l'Estrie - CHUS), afin d'obtenir un portrait juste des réalités régionales.

« Nous nous rencontrerons toutes les quatre semaines pour bien suivre l'évolution du travail. Nous souhaitons assurer un suivi serré », indique M. Fortier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer