48 000 signatures pour sauver la route verte

Lors de la signature du pacte fiscal municipal,... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Lors de la signature du pacte fiscal municipal, en novembre 2014, Québec a annoncé l'abolition du budget de 2,8 millions $ destiné à l'entretien du réseau cyclable, refilant cette dépense aux municipalités.

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Warwick) Dans une ultime tentative de convaincre le gouvernement de restaurer le financement destiné à l'entretien de la Route verte, le Parc linéaire des Bois-Francs et le Réseau plein air Drummond ont remis, lundi en fin de matinée, une pétition de 48 000 noms au député Sébastien Schneeberger.

Le député Sébastien Schneeberger... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Le député Sébastien Schneeberger

Archives La Tribune

«J'en ai vu des pétitions au cours de ma carrière, dont plusieurs imposantes, mais c'est la première fois qu'on m'en remet une contenant autant de noms. Ce n'est pas rien», affirme le représentant de Drummond-Bois-Francs à l'Assemblée nationale.

Lors de la signature du pacte fiscal municipal, en novembre 2014, Québec a annoncé l'abolition du budget de 2,8 millions $ destiné à l'entretien du réseau cyclable, refilant cette dépense aux municipalités. Près d'un an plus tard, les municipalités des MRC d'Arthabaska et de Drummond n'ont pas pallié le manque à gagner. Tous s'entendent pour dire que cette dépense est de compétence provinciale.

«C'est comme si demain matin, on décidait que c'était les municipalités qui étaient responsables de l'entretien de l'autoroute 20. C'est un panier de crabes. Si une municipalité décide de payer et l'autre non, on se retrouve avec des bouts de route. Ça prend de la cohésion», ajoute le politicien.

Des retombées énormes

Le président du Parc linéaire des Bois-Francs, Lionel Fréchette, estime que la décision du gouvernement Couillard est le résultat d'un «mauvais calcul» considérant les importantes retombées économiques reliées au vélotourisme. En fait, le réseau cyclable québécois est un véritable fleuron. Il a d'ailleurs été répertorié parmi les plus belles véloroutes du globe par le National Geographic.

On estime les retombées économiques attribuables aux cyclistes utilisant le réseau cyclable centricois à 2,4 millions $. Plus de la moitié du chiffre d'affaires de bon nombre de gîtes de la région est directement en lien avec cette industrie.

«Seulement les retombées de notre région équivalent à peu près au budget aboli par le gouvernement. Ça ne tient pas compte du fait que la Route verte est un outil de promotion de l'activité physique et contribue à diminuer la facture destinée à la santé», signifie celui qui est aussi préfet de la MRC d'Arthabaska.

Pour le président du Réseau plein air Drummond, André Béliveau, le financement retiré aux organismes responsables de l'entretien du parc cyclable ne permettra pas de grandes économies par rapport à l'impact qu'il aura sur les collectivités régionales.

«Quel genre de message ça envoie aux centaines de bénévoles qui ont donné de leur temps afin d'aménager ces voies cyclables au cours des décennies. Ce n'est pas très encourageant. C'est une très mauvaise décision. C'est assez ordinaire de couper ce financement après avoir investi des millions de dollars pour l'aménager. Ce n'est pas conséquent comme décision», dit-il, sommant au passage le premier ministre d'intervenir.

Au cours de la dernière année, les organismes d'entretien du réseau cyclable ont utilisé leurs surplus accumulés pour remplacer la criblure de pierre afin de poursuivre leurs activités. Ils entendent utiliser les sommes rendues disponibles par l'abolition des conférences régionales des élus afin de garder le cap encore quelques mois, mais se retrouveront vite à court de moyens.

Pour les MRC d'Arthabaska et de l'Érable, le manque à gagner est de 115 000 $, alors que pour Drummond, il représente 51 000 $.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer