Place des Canadiens: Premier Jet choisie par le CH

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(LAC-DROLET) Les Canadiens de Montréal ont eu recours à l'expertise d'une entreprise de Lac-Drolet, Premier Jet, pour graver le nom des partisans des Canadiens sur les 20 000 pavés en béton qui forment le plancher extérieur de la nouvelle Place des Canadiens.

La direction de cette PME spécialisée dans la gravure sur pierre et béton pour l'aménagement urbain se réjouit de la visibilité incroyable que lui procure sa collaboration à ce projet d'envergure. Elle avait été tenue au secret jusqu'à l'inauguration de la Place des Canadiens la semaine dernière. «C'est un projet qui nous a animés, très motivant, une belle réalisation qui s'est effectuée dans un laps de temps assez court, car les Canadiens de Montréal ne niaisent pas avec le "puck"«, indique le président et copropriétaire de l'entreprise, Pascal St-Pierre.

La Place des Canadiens, située dans la cour Rio Tinto, a succédé à la Place du Centenaire, inaugurée en 2009 à l'occasion du centenaire des Canadiens de Montréal. Elle a été déménagée sur le côté du Centre Bell à cause de la construction de la Tour de condos des Canadiens. On y a transféré les quatre statues de bronze des légendes du club et la section des grandes plaques de granit arborant les numéros des chandails retirés de la Sainte-Flanelle.

Premier Jet ne s'est pas contentée de graver les 20 000 briques en question. Les lettres produites au jet de sable par un robot gigantesque ont été remplies par un nouveau produit, baptisé REMBA, développé en collaboration avec l'Université de Sherbrooke et conçu exclusivement pour Premier Jet. Il assure un marquage résistant, permanent et sans entretien sur des pavés de pierre ou de béton.

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) du Canada a financé le projet réalisé par le Centre de recherches sur les infrastructures en béton (CRIB) de l'Université de Sherbrooke.

Les hauts critères de sélection concernant la qualité et la durabilité des gravures nécessaires au projet ont ainsi pu être respectés. Les droits intellectuels de cette nouvelle technologie de remplissage à base de béton haute performance demeurent la propriété de Premier Jet.

«Il s'agit d'un très beau partenariat avec l'Université de Sherbrooke, un bel exemple qu'une PME peut très bien collaborer avec cette institution et réussir. Ce n'est pas seulement pour les grandes entreprises» se réjouit M. St-Pierre.

«La gravure sur pierre est un domaine en expansion, où les clients ne viennent pas nous voir tous les jours, mais nous nous attendons à des retombées de cette belle visibilité. Nous devrons sortir du Québec pour trouver de nouveaux clients. Le projet avec les gens des Canadiens de Montréal représente un levier pour aller plus loin, une très belle expérience. Il s'agit de déterminer jusqu'où nous voulons aller.»

ronald.martel@latribune.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer