Des matchs d'impro qui ont du punch !

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Punch Club. Ce nom intrigue. S'agit-il d'un groupe de fans du film culte Figth Club? Ou tout simplement d'un club de boxe? Faux dans les deux cas, quoique l'univers du noble art n'est pas étranger au concept développé. En réalité, le Punch Club organise des matchs d'improvisation sans règle qui connaissent un succès grandissant.

Dominic Lapointe, Karl-Alexandre Jahjah ainsi que Ogden Ridjanovic ont fondé le Punch Club en 2012 à Québec. Des parties d'impro sont organisées par le groupe une fois par mois à Québec et à Montréal. Le comédien Réal Bossé, l'humoriste Laurent Paquin et l'animatrice Anaïs Favreau ont tous les trois déjà participé à au moins un affrontement.

«On voulait créer une ligue d'impro avec un haut calibre de compétition, confie Ogden Ridjanovic, alias Robert Nelson. On avait aussi le goût d'avoir un concept économique différent et de pouvoir offrir un salaire aux joueurs. La plupart du temps, les joueurs paient pour faire des matchs.»

Les équipes qui s'affrontent sont formées de trois joueurs chacune. Certaines d'entre elles présentent continuellement le même alignement alors que d'autres se transforment au gré des matchs.

«C'est un peu comme à la boxe, explique Ogden Ridjanovic. Il y a une ceinture de championnat qui est en jeu et les équipes doivent battre celle qui est championne. À l'occasion, on organise un match pour le titre.»

Actuellement, l'équipe composée d'Arnaud Soly, LeLouis Courchesne et Virginie Fortin est championne de la ligue, un titre qu'elle n'a jamais perdu malgré la vive compétition existante.

Rompre avec le hockey

Quand ils ont créé le jeu de l'improvisation, Robert Gravel et Yvon Leduc s'étaient librement inspirés du hockey, un sport cher aux Québécois. Les fondateurs du Punch Club se sont efforcés de s'éloigner de l'univers du hockey, mais ils ne renient en aucun cas le travail des pionniers.

«Tous les grands de l'impro et les événements en lien avec ce jeu nous ont ouvert la voie, dans le fond. On leur lève notre chapeau. On n'est pas en rupture avec ce qui se faisait traditionnellement. On désirait compléter le paysage, c'est tout.»

Les artistes du Punch Club ont effectué une première tournée, il y a deux ans environ, et ils ont décidé de répéter l'expérience cette année. «On pense que c'est intéressant pour les gens des régions qu'on se rende les voir directement chez eux plutôt que de les forcer à aller à Montréal ou Québec pour assister à nos parties», note Ogden Ridjanovic.

Ce soir, des joueurs étoiles du Punch Club enfileront leurs gants et monteront sur la scène du Vieux Clocher de Magog à 20 h 30. Deux des membres de l'équipe championne de la ligue, Arnaud Soly et Lelouis Courchesne, participeront à la rencontre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer