Bloc: Melchior fait de l'environnement une priorité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Lui-même propriétaire d'une voiture électrique, le candidat du Bloc québécois dans la circonscription de Brome-Missisquoi, Patrick Melchior, fait de la protection de l'environnement une priorité.

Advenant qu'il soit élu le 19 octobre prochain, M. Melchior a l'intention de s'assurer que jamais on n'inversera le flux du pétrole dans le pipeline reliant Portland, dans le Maine, à Montréal.

« Évidemment, on ne veut pas que ce qui s'est produit à Lac-Mégantic arrive de nouveau parce qu'il y a des morts lors de tels événements, confie le candidat bloquiste dans la circonscription de Brome-Missisquoi. Ce qu'il faut comprendre par contre, c'est que ce sont les générations futures qui paient quand un oléoduc se brise. Une inversion du flux est très dangereuse et il faut en tenir compte. »

Patrick Melchior s'engage également à favoriser l'augmentation du nombre de voitures électriques sur les routes de la région. « Je voudrais qu'on trouve au moins une borne de recharge électrique dans toutes les municipalités de Brome-Missisquoi », note-t-il.

D'après M. Melchior, l'heure est venue « d'investir moins dans le pétrole » et de faire davantage pour protéger l'environnement. « Et il faut un plan clair pour ça, car les gens souhaitent des résultats et pas seulement des études. »

La protection des lacs Memphrémagog et Champlain le préoccupe aussi. « Si je suis élu, je vais m'intéresser au site d'enfouissement de Coventry, au Vermont, et à la question des cyanobactéries », révèle-t-il.

OEuvrant depuis plus de 20 ans dans le domaine communautaire, Patrick Melchior aimerait par ailleurs pouvoir améliorer le quotidien des familles de Brome-Missisquoi.

« Je désire mettre sur pied un programme de taxi semblable à celui des taxis collectivo, explique-t-il. Des taxis pourraient faire un trajet en continu dans la journée et prendre les personnes qui ont besoin de se déplacer. Ce serait un service particulièrement utile pour les aînés et les moins nantis en milieu rural. »

Puisqu'il est question de transport collectif, mentionnons que M. Melchior a de plus choisi de faire sien un dossier que l'ancien député Christian Ouellet a longtemps porté, soit celui du train pour passagers entre Montréal et Sherbrooke. « Le Nouveau parti démocratique n'a pas repris ce dossier en 2011 et c'est vraiment dommage. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer