La CSN distribue des «constats d'infraction» à l'intention du gouvernement

Plusieurs automobilistes de la région ont vu apparaître sur leur pare-brise un... (La Tribune, Claude Plante)

Agrandir

La Tribune, Claude Plante

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Plusieurs automobilistes de la région ont vu apparaître sur leur pare-brise un «constat d'infraction» assez particulier.

Mercredi matin, des membres des syndicats CSN en Estrie ont distribué des contraventions qui visaient en fait le gouvernement de Philippe Couillard.

«L'infraction» dénoncée est le «gel salarial pour les deux prochaines années et 1 % pour les trois années subséquentes, appauvrit les travailleuses et les travailleurs de l'État, et ce, dans l'ordre de 7,9 %. Et devant cette infraction, ses points d'inaptitude sont au maximum!», mentionne un communiqué de presse.

Les peines et modalités de paiement inscrites au constat d'infraction exigent «du gouvernement libéral d'offrir des conditions de travail décentes aux travailleuses et aux travailleurs du secteur public, d'admettre que les employés du secteur public sont l'élément essentiel à son bon fonctionnement et à sa réussite et de réaliser que les services à la population sont directement touchés par ses mesures d'austérité et que cela est inacceptable. »

Denis Beaudin... (Archives La Tribune, René Marquis) - image 2.0

Agrandir

Denis Beaudin

Archives La Tribune, René Marquis

L'exode des travailleurs

L'action se veut une campagne de sensibilisation auprès de la population. «Trop longtemps, l'adage populaire était que les employés de l'État étaient des privilégiés», déclare Denis Beaudin, président du Conseil central des syndicats nationaux de l'Estrie - CSN (CCSNE-CSN).

«Alors que lorsqu'on examine de plus près l'ensemble des conditions de travail des travailleurs du secteur public, nous sommes à même de constater que leurs conditions se détériorent, et l'exode de ces travailleurs est à craindre », ajoute-t-il.

La flexibilité de la main-d'oeuvre demandée par l'employeur exige aux employés des disponibilités sur de longues périodes, ajoute-t-on dans le communiqué. «À l'heure où la conciliation famille-travail est fondamentale, ces exigences amènent des choix déchirants », renchérit M. Beaudin.

« Il est important de souligner le travail accompli par les employés du secteur public et qu'ils sont indispensables à son bon fonctionnement. En sabrant les conditions de travail des travailleuses et des travailleurs de l'État, le gouvernement libéral s'attaque directement au service à la population. C'est aussi, dans cet esprit que nous sensibilisons celle-ci », conclut-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer