Marché de soir de Compton: le déménagement fait boule de neige

Les dirigeants des Comptonales pourraient être contraints de retirer les 18... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(COMPTON) Les dirigeants des Comptonales pourraient être contraints de retirer les 18 kiosques aménagés cette année dans le stationnement de l'église Notre-Dame-de-l'Unité pour la période hivernale. La question a suscité un vif débat à l'assemblée du conseil municipal mardi soir.

En juin dernier, le conseil municipal avait pris la décision de déménager les infrastructures pour libérer l'espace destiné à l'amoncellement de neige. L'intervention concertée des producteurs du Marché public de soir de Compton et la solution de rechange présentée par le maire de Compton, Bernard Vanasse, n'ont pas empêché les conseillers d'entériner de nouveau la décision lors de la rencontre de travail de la semaine dernière. L'échéance initiale pour le retrait des kiosques était prévue pour la fin du mois de septembre.

Les citoyens présents à l'assemblée et les élus ont débattu pêle-mêle sur plusieurs aspects de la situation : le rôle du comité consultatif d'urbanisme et le pouvoir du conseil municipal; les coûts liés à la relocalisation de 18 kiosques par rapport à une vingtaine de transports de neige ainsi que les questions entourant le zonage.

«Tant qu'à déménager les kiosques deux fois par année, nous allons les déménager à un endroit où ils vont pouvoir rester, a scandé Diane Goyette, présidente des Comptonales. Tout ce que nous vous demandons, c'est de collaborer avec nous à trouver une solution, de vous approprier le marché. On ne vous demande pas d'y investir de l'argent, on vous demande de décramper!»

«Pour ma part, je trouve ridicule que l'on parle de déménager des bâtiments pour un tas de neige, a partagé la conseillère Solange Masson. Logiquement, la question ne se pose même pas.» Devant l'insistance de la salle, les autres conseillers ont été invités à faire connaître clairement leur position, celle-ci étant unanimement en faveur d'un déménagement. Le débat a repris de plus belle entre, qui des deux, des kiosques ou de la neige, mérite ou non sa place dans le stationnement de l'église.

Après près d'une heure, le maire Bernard Vanasse est parvenu à conclure tant bien que mal en déclarant qu'il s'assoirait de nouveau avec ses conseillers afin d'écouter leurs arguments. C'est une fin de saison douce-amère pour les Comptonales, dont le marché public a connu un immense succès tout au cours de l'été. Un succès que tous applaudissent, mais qui semble malgré tout peser bien peu dans la balance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer