Sécurité autour des écoles : des élus préoccupés à Magog

La sécurité autour des établissements scolaires, dont l'école... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

La sécurité autour des établissements scolaires, dont l'école Saint-Jean-Bosco, préoccupe certains membres du conseil municipal de Magog.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) La sécurité autour des écoles préoccupe certains membres du conseil municipal de Magog, à commencer par la présidente de la Commission des finances de la Ville de Magog, Nathalie Bélanger.

Nathalie Bélanger... (Photo archives, La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Nathalie Bélanger

Photo archives, La Tribune

Mme Bélanger aimerait que la Ville de Magog dépense, dès l'an prochain, pas moins de 500 000 $ en vue d'améliorer la sécurité dans les rues à proximité des écoles magogoises.

« On sait qu'à des endroits l'ajout de débarcadères d'autobus est souhaitable, mentionne la conseillère municipale. Près d'autres écoles, ce sont des panneaux pour indiquer la présence d'un corridor scolaire qui seraient nécessaires. Des projets de trottoirs sont aussi envisageables. »

La Ville dépense quelques millions de dollars tous les ans pour remettre en état certaines portions de son réseau routier. Mais elle n'avait jusqu'à présent aucune enveloppe réservée pour la sécurité autour des établissements scolaires.

« On veut que l'argent qu'on trouvera pour ce dossier serve vraiment à régler les problématiques scolaires et non qu'il se retrouve dans l'enveloppe globale pour le réseau routier », précise la présidente de la Commission des finances.

Pour sa part président de la Commission de l'environnement et de l'aménagement du territoire, Yvon Lamontagne se montre parfaitement réceptif et se déclare prêt à contribuer.

« On a de plus en plus de plaintes, provenant des parents et des directeurs, concernant la sécurité aux abords des écoles, a reconnu M. Lamontagne lors de la plus récente assemblée du conseil municipal. Comme municipalité, on a le devoir de rassurer les parents et les écoliers. »

Le conseiller municipal ajoute que le « dossier touche tous les secteurs de la municipalité ». Mais il admet que les problématiques vécues ne sont pas les mêmes partout.

Yvon Lamontagne indique que la Ville rencontrera, au cours des mois à venir, des représentants du monde scolaire pour discuter de la situation et établir un plan de match afin de régler les problématiques existantes.

Notons en terminant que la Ville a récemment signé la Charte pour de saines habitudes de vie, qui a notamment pour objectif d'inciter les jeunes à se rendre à l'école à pied ou en vélo le plus souvent possible.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer