Une lutte à deux à la mairie de Lac-Mégantic

En déposant officiellement son bulletin de mise en candidature pour briguer les... (Archives, la Tribune)

Agrandir

Archives, la Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Lac-Mégantic) En déposant officiellement son bulletin de mise en candidature pour briguer les suffrages à la mairie de Lac-Mégantic, aux élections du 1er novembre prochain, Pierre Deschamps ne veut pas porter ombrage à son adversaire Jean-Guy Cloutier et n'en fait pas une cause personnelle. Mais la mairie, c'est pour lui le défi qu'il tient à relever pour aider les gens de sa ville d'adoption, lui qui habite Lac-Mégantic depuis environ un an et demi.

« Je suis tombé en amour avec Lac-Mégantic, c'est une si belle ville. Je veux aider les Méganticois, les protéger, les servir et faire augmenter leur qualité de vie. Je veux promouvoir Lac-Mégantic. Il y a beaucoup de maisons à vendre et peu de choses pour les petites familles. Plusieurs veulent quitter. Je voudrais faire quelque chose pour garder les Méganticois ici, ils ont une belle région, et aussi pour que d'autres viennent s'y installer pour y vivre... Je peux apporter quelque chose à Lac-Mégantic! », insiste-t-il en entrevue.

Âgé de 55 ans, ce fils de policier est né à Montréal. Actuellement en arrêt de travail après un accident chez Maple Leaf, il a été chauffeur de camion. Encore l'an dernier, il conduisait, pour Lafontaine et Fils, le camion arroseur de l'asphalte après les travaux de reconstruction de la rue Laval. Des maux de dos le font souffrir de manière récurrente.

Il prône une saine gestion et une baisse des taxes foncières, comme credo politique. « Le taux de taxes est assez élevé, à Lac-Mégantic... En 1993, j'ai été approché, à Verdun, pour le parti SOS Taxes. Aussi, je me suis battu pour enrayer les pyromanes qui causaient des incendies. Le défi que je veux relever à Lac-Mégantic, c'est de me battre à tous les niveaux pour les citoyens, surtout pour ceux qui en ont besoin. »

Il veut faire partie des décideurs à propos de la voie ferrée et s'organiser pour que les investisseurs soient nombreux à venir à Lac-Mégantic, et ainsi contribuer à faire baisser les taxes.

« Je veux redonner la ville aux citoyens. J'aime défendre les gens... Si je suis élu, je serai toujours disponible pour les citoyens qui, avec moi, auront des réponses à leurs questions dans les 24 heures. Je suis prêt, dès le lendemain de l'élection, à venir à l'hôtel de ville à 8 h le matin pour consulter tous les dossiers, parler aux fonctionnaires, aux autres élus, discuter avec le nouveau conseil, débattre pour le meilleur intérêt des gens. Je vais me battre aussi pour que collectivement, les quartiers de Fatima et Agnès, on travaille dans l'harmonie, comme des passionnés par ce que nous allons faire. Car il y a beaucoup de choses à améliorer à Lac-Mégantic », de conclure Pierre Deschamps.

À la fin de la période de mises en candidatures, hier à 16 h 30, trois candidats conseillers ont été élus par acclamation: Pierre Latulippe, dans le district Vieux-Nord, Julie Morin, dans Montignac, et Jean Cloutier, dans Agnès.

Pour ce qui est du district Québec-central, une lutte à trois a été confirmée entre Jean Bilodeau, Laval jr Fortier et Jean-Pierre Robitaille.

Enfin, dans Fatima, Mario Lacasse fera la lutte à Jasmin Brière, et dans Centre-ville, Pierre Mercier sera opposé au seul conseiller sortant, André Desjardins.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer