Souper-bénéfice pour l'organisme Pose un geste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Pourtant bien connue du public, la cause du don d'organe ne fait pas toujours courir les foules. « C'est difficile d'amasser des fonds et de mobiliser les gens en lien avec cette cause », admet la présidente de la société Pose un geste, Sonia Maheu.

Selon Mme Maheu, les personnes en attente d'une greffe « ne s'affichent pas beaucoup. Elles sont d'abord obligées d'accepter leur condition et ce qui les attend. Et, en plus, elles sont souvent seules ou isolées. » Aujourd'hui âgée de 46 ans, la présidente de Pose un geste a éprouvé des ennuis de santé dès son tout jeune âge.

« Les médecins croyaient que je ne survivrais pas aux premières années de ma vie. » Sonia Maheu souffre d'une malformation cardiaque depuis sa naissance. On lui a également diagnostiqué le syndrome d'Eisenmenger, un type d'hypertension pulmonaire. Elle a longtemps attendu une greffe, mais plus maintenant. La stabilité de son état a poussé les spécialistes à lui déconseiller de subir une greffe.

« Ce serait un pensez-y-bien dans mon cas. Je suis quand même assez active considérant ma situation », admet-elle.

Samedi dès 17 h 30, Pose un geste tiendra un souper-bénéfice à la salle Saint-Jean-Bosco à Magog. La mère de la jeune greffée Sarah-Ève Fontaine, Annie Lussier, livrera notamment un témoignage à cette occasion. Il suffit de téléphoner au 819620-5334 pour se procurer des billets.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer