Dernière séance du conseil émotive pour Colette Roy Laroche

Colette Roy Laroche... (Archives La Tribune)

Agrandir

Colette Roy Laroche

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(LAC-MÉGANTIC) La dernière assemblée du conseil municipal de Lac-Mégantic, présidée jeudi soir par la mairesse Colette Roy Laroche, en aura été une des plus émotives celle qui quitte la politique municipale.

Après une assemblée comportant plusieurs sujets à l'ordre du jour, « compte tenu que nous sommes en reconstruction et que plusieurs décisions doivent être prises pour la bonne marche de la Ville », avait pris la peine de préciser, en début de rencontre, la mairesse, celle-ci et son équipe des conseillers ont eu droit à une belle ovation debout de la part des nombreuses personnes présentes.

Deux citoyennes faisant partie du comité de surveillance citoyenne pour la sécurité ferroviaire, Françoise Turcotte et Marie-Claude Maillet, ont rendu un hommage bien senti à la mairesse. Mme Turcotte a même lu un poème du poète sherbrookois Gilles Lépine, faisant les louanges de l'équipe Laroche, avec des vers qui rimaient avec le nom Laroche. Une lecture longuement applaudie par une foule visiblement partisane.

Auparavant, la période de questions avait été perturbée par les interventions d'un représentant du comité Sécu-Rail, Richard Poirier, visiblement mécontent que le conseil municipal ne donne pas suite à la pétition que la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire a déposée à la dernière réunion du conseil. Cette pétition demandait au conseil municipal d'engager des poursuites envers la Central Maine and Quebec (CMQ) Railway, par l'obtention d'une injonction interlocutoire afin de l'obliger à cesser le transport de matières dangereuses sur les rails traversant la ville de Lac-Mégantic.

Finalement, la mairesse a lu, avec aplomb, un long message de fin de mandat qui a, lui aussi, été longuement applaudi.

« En 2002, vous m'avez fait l'immense honneur de m'élire à la mairie, avec des responsabilités qui imposent humilité, disponibilité et détermination, et qui m'ont amenée à réaliser ma mission au quotidien. Cette mission s'est transformée en gestion de crise et, par la suite, en gestion d'après crise. Nous avons eu des infrastructures à remplacer et nous avons dû démontrer du leadership afin de rebâtir notre ville avec une prospérité durable... et assurer la qualité de vie de nos citoyens », a livré la mairesse avec émotion.

« C'est ce qui m'a guidé, et même si tout n'est pas parfait, je suis fière du travail accompli durant ces 13 dernières années... Je veux rendre hommage à ceux qui ont travaillé avec moi, les fonctionnaires et employés municipaux, les bénévoles des organismes, deux directeurs généraux, Claude Périnet et Gilles Bertrand, avec le soutien des élus tout au long de ces trois mandats, surtout ces deux dernières années... Le destin d'une ville n'est pas tracé d'avance, il se construit chaque jour et il se reconstruit chaque jour, c'est un combat de tous les instants. Nous avons puisé dans la solidarité que nous a démontrée tout le Québec, notre région et notre communauté. Je vous remercie tous de m'avoir offert de diriger les destinées de notre ville durant toutes années. Merci. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer