Signé Orford intente une nouvelle poursuite

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Estimant avoir inutilement investi de l'argent dans une maison que lui avait vendue le Canton d'Orford, l'organisme Signé Orford intente une nouvelle poursuite contre cette municipalité.

Signé Orford réclame la somme totale de 47 051,48 $ au Canton d'Orford. L'organisme avait effectué des travaux après avoir pris possession du 2304 du chemin du Parc, mais a finalement été forcé de rendre cet immeuble à la municipalité en 2014. Signé Orford considère donc avoir droit à un dédommagement.

Dans sa requête, Signé Orford indique notamment avoir dépensé 21 371,71 $ pour acheter l'ensemble des matériaux qui ont servi à réaliser des travaux. Il évalue le coût de la main-d'oeuvre à 4577,58 $.

L'organisme demande aussi qu'on tienne compte des troubles et inconvénients, dont la « perte de la saison 2014 », que lui a causés le Canton d'Orford en reprenant possession du 2304 du chemin du Parc.

Plus tôt cette année, un juge a statué que le Canton d'Orford était dans son droit lorsqu'il a évincé l'organisme du 2304 du chemin du Parc. Il a reconnu que la municipalité avait commis une faute lorsqu'elle avait vendu cet immeuble pour la somme d'un dollar uniquement en 2012.

Présidente de Signé Orford, Danielle Delorme estime que la décision rendue par le juge s'appuyait uniquement sur un « point technique ». Elle croit qu'il serait normal, compte tenu des circonstances, que la municipalité offre un dédommagement.

Maire d'Orford, Jean-Pierre Adam se montre avare de commentaires quand on lui demande quelle réponse son organisation fournira à la requête déposée.

« Nos assureurs ont été informés des demandes de Signé Orford, souligne M. Adam. Et on doit de plus faire le point sur ce dossier avec nos procureurs prochainement. »

Le maire rappelle que la MRC de Memphrémagog avait à l'époque subventionné en partie les travaux réalisés par l'organisme, qui a pour mission de permettre à des artistes locaux d'exposer et de vendre leurs oeuvres.

Un retour

Notons par ailleurs que, même s'il n'a plus de locaux à lui, Signé Orford reprend temporairement ses activités aujourd'hui.

Une quinzaine d'artistes qui lui sont associés seront au Manoir des sables en fin de semaine, puis à l'Hôtel Chéribourg le week-end prochain.

« On n'est pas mort, lance Danielle Delorme. Je suis contente de savoir qu'on pourra à nouveau offrir au public des produits de qualité provenant de la région. »

Avant de faire l'achat du 2304 du chemin du Parc, l'organisme avait exposé au sous-sol de la mairie d'Orford. Un retour à cet endroit était impossible cette année, selon Mme Delorme.

jean-francois.gagnon@latribune.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer