La Beurrerie du patrimoine ferme: «C'est David contre Goliath!»

En litige avec Revenu Québec, les propriétaires de la Beurrerie du patrimoine... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) En litige avec Revenu Québec, les propriétaires de la Beurrerie du patrimoine de Compton se disent forcés de fermer leurs portes.

Diane Beaulieu... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Diane Beaulieu

Archives La Tribune

Lancée en 2004, l'entreprise qui produisait notamment du beurre et du yogourt a cessé sa production depuis la semaine dernière. La fin des activités entraîne la perte de 16 emplois à Compton.

Le ministère du Revenu réclame à l'entreprise un remboursement de taxes (TPS et TVQ) de 1,2 M $.

« Le gouvernement veut 1,2 M $. Je ne peux plus opérer! », lance la copropriétaire, Diane Beaulieu. « C'est David contre Goliath !» 

Diane Beaulieu soutient que son entreprise avait déjà ses propres comptables qui surveillaient les activités de l'entreprise. « Je n'ai jamais eu rien de travers jusqu'à ce que cette femme (NDLR : une employée du ministère du Revenu) arrive en 2012... » «Ça fait trois ans qu'on se bat pour essayer de régler la question, qu'on essaie de régler la question, de garder notre entreprise... »

400 points de ventes

L'entreprise distribuait ses produits dans plus de 400 points de ventes au Québec, en plus d'en compter quelques-uns en Ontario et en France.

La Ferme Jean-Noël Groleau a vu le jour en 1982. La fondation de la Beurrerie du patrimoine avait suivi en 2004. L'an passé, presque à pareille date, la Ferme Jean-Noël Groleau faisait l'objet d'une importante restructuration. Un encan avait été organisé afin de vendre plusieurs actifs de la ferme, dont une partie du troupeau, de la machinerie et des équipements. Les propriétaires avaient décidé de se concentrer principalement sur les activités de la Beurrerie. Avant ce tournant, la Beurrerie était entièrement alimentée par la ferme Groleau. Avec le changement de cap, tout en s'approvisionnant avec le troupeau qui lui restait, la Beurrerie s'est tournée en grande partie vers les Producteurs de lait du Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer