16 nouvelles oeuvres en héritage à Lac-Mégantic

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(LAC-MÉGANTIC) Le 3e et dernier Symposium de sculpture monumentale a laissé 16 gigantesques oeuvres en héritage à Lac-Mégantic.

La Commission des arts, de la culture et du patrimoine de Lac-Mégantic a dévoilé les oeuvres samedi, couronnant une démarche artistique lancée il y a deux ans pour rendre hommage aux 47 victimes de la tragédie du 6 juillet 2013.

La valeur des oeuvres que les sculpteurs laissent à Lac-Mégantic a été évaluée à 1,8 million de dollars, en plus de la valeur sentimentale du coeur qu'ils y ont mis.

«Cette dernière inauguration se termine en beauté. Ce projet culturel nous fait rêver, nous apprend beaucoup. Les oeuvres de ces sculpteurs nous laisseront pour toujours une marque inoubliable, 48 oeuvres sculptées avec passion, générosité et en collaboration les uns avec les autres... Merci du fond du coeur à tous les sculpteurs, vous laissez une marque indélébile et merci aux citoyens qui les ont accompagnés! Le Marcheur d'étoiles, le thème de ces symposiums, sera porteur de notre passé, de notre présent et de notre avenir!», a déclaré solennelle la mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy Laroche.

Pour sa part, le président de la Commission, Richard Michaud, a tenu à ajouter : «Aujourd'hui, nous tournons une page importante de notre histoire, un grand pas de plus vers la détermination de notre identité culturelle. Merci à ceux qui ont donné beaucoup, les sculpteurs, les collaborateurs, les partenaires, comme, entre autres, Développement économique Canada, le Conseil de la sculpture du Québec, la Ville de Lac-Mégantic, car le conseil municipal a cru à ce projet.»

Chaque sculpteur a ensuite brièvement commenté sa sculpture, donnant l'essentiel de sa démarche artistique, les matériaux qu'il a utilisés, les symboles et la signification de son oeuvre, etc. Les témoignages de ces artistes dans l'âme ont su traduire leur générosité, leur attachement pour Lac-Mégantic et leur respect pour les citoyens et les organisateurs qu'ils ont visiblement beaucoup appréciés.

La 48e oeuvre, puisque 16 sculptures étaient produites pour chacun des trois symposiums, a été identifiée comme étant celle de Maurice Gareau, le verrier de réputation internationale, qui représente un Abénaquis marcheur d'étoiles, foulant le sol méganticois il y a 12 000 ans. Sa sculpture fait une large place au verre, à la peinture sur verre et au bois, en collaboration avec l'ébéniste Robert Bousquet.

Elle commémore la mort de Kaven Morin, jeune pompier de 22 ans, en octobre 2013, 48e victime alléguée de la catastrophe ferroviaire du centre-ville. La sculpture de Maurice Gareau sera installée dans le hall d'entrée de l'hôtel de ville de Lac-Mégantic. Les 47 autres oeuvres seront exposées en permanence au centre-ville de Lac-Mégantic, dans un trajet commémoratif, chacune avec son panneau d'interprétation. Déjà, l'une d'entre elles, illuminée, trône au bout du quai de la Marina du centre-ville, telle un phare guidant les conducteurs d'embarcations, et une autre, un triptyque, a été installée à l'extrémité du Parc des Vétérans, à proximité du quai.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer