Contes, musique... et les films du curé

Les Journées de la culture trouveront un écho... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Les Journées de la culture trouveront un écho à St-Denis-de-Brompton. On inaugurera une sculpture de Guy Lecours, baptisée La Jardinière, un titre qui irait bien également à la présidente du comité culturel de la municipalité, Monique Chaput, qui se plaît à prendre soin de son environnement communautaire et à créer de la vie. M. Lecours et Mme Chaput sont accompagnés par Sylvie Marchand et Patrick Quintal, porte-parole des Journées de la culture à St-Denis.

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) En 27 ans de vie paroissiale à Saint-Denis-de-Brompton, le curé Alfred Lessard en a filmé, des événements en 8 mm : le couronnement de la duchesse du carnaval, la distribution de cadeaux de saint Nicolas, le défilé de mode de l'AFEAS dans les années 1970...

«Quand j'ai vu ça, j'étais complètement emballée! C'est notre patrimoine qu'on retrouve sur ces bobines de film!»

Monique Chaput est la présidente du comité culturel de la municipalité de Saint-Denis-de-Brompton. Elle se réjouit encore que la nièce du curé Lessard - une Sherbrookoise - ait pensé à remettre à son organisation les précieux films du prêtre, décédé en 1984.

«Je connaissais bien le curé Lessard. Je suis arrivée à Saint-Denis en 1974. Mais je ne savais pas qu'il filmait. Je le connaissais plus pour sa passion pour l'imprimerie - c'est lui qui imprimait le journal du village - et pour les voyages», relate-t-elle.

L'homme d'église, en effet, aimait voyager et faire partager ses découvertes. Dans son fonds cinématographique figurent également nombre «d'oeuvres» tournées en Europe et au Brésil, notamment, et que le curé voyageur commentait avec verve à son retour, pour faire voyager à leur tour ses paroissiens.

Dans le même esprit de partage et de communion, Mme Chaput a pensé inclure quelques-uns de ces films dans la programmation des Journées de la culture, en fin de semaine, à Saint-Denis-de-Brompton. Il y en aura pour quatre heures de souvenirs paroissiaux, dimanche après-midi, au centre communautaire.

«C'est notre petite histoire», s'amuse-t-elle à l'avance.

Contes théâtralisés

Ce sont les petites histoires des Saint-Denisiens qu'on pourra également entendre, samedi, lors de la soirée de contes, musique et poésie La Fête des mots, deuxième édition. Onze contes écrits par onze citoyens, avec pour trame de fond un coin ou l'autre du village, seront présentés en version théâtralisée par les deux porte-paroles des Journées de la culture à Saint-Denis, les comédiens Sylvie Marchand et Patrick Quintal, ce dernier également connu comme directeur artistique du Théâtre du Double Signe. Se joindront à eux sur scène le poète Yves Allaire, la chanteuse Isabelle L'Heureux et les musiciens Charles Van Goïdsenhoven et Gaétan Gagnon.

«Ce qui est intéressant dans ce projet, c'est que les référents sont dans la communauté. Cela nous amène dans toutes sortes d'univers assez diversifiés», constate M. Quintal, un Saint-Denisien d'adoption, qui participera à cette grande fête de la culture pour la première fois en tant que praticien des arts.

«C'est très riche d'avoir accès à toutes ces activités», ajoute-t-il, en annonçant qu'il offrira d'ailleurs en primeur un extrait de la pièce 21 manches cubes qu'il a écrite à quatre mains avec le slameur David Goudreault et qui prendra l'affiche du Double Signe le 14 octobre.

Yves Allaire et Isabelle L'Heureux profiteront également de la tribune offerte pour livrer des créations originales, comme autant de fenêtres ouvertes sur l'art à l'année.

Du progrès depuis 2012

Si la communauté de Saint-Denis-de-Brompton a mis un peu de temps à se laisser séduire par la nouvelle proposition des Journées de la culture en 2012, elle s'est bien rattrapée depuis, confie par ailleurs Monique Chaput, organisatrice dans l'âme et véritable entichée de sa communauté.

«En 2012, on s'est dit qu'il fallait être patient... Là, le livre de visiteurs que je fais signer à chaque activité compte de plus en plus de pages. Il y a une belle effervescence culturelle et ça me plaît beaucoup!»

Outre les films du curé Lessard et la soirée de contes, il ne faut pas manquer vendredi l'inauguration d'une troisième sculpture dans l'espace sculptural du village, une oeuvre de Guy Lecours, l'heure du conte pour les petits le samedi, et surtout, toute la fin de semaine, l'exposition d'une vingtaine d'artistes et artisan, tous Saint-Denisiens ou bien proches parents.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer