Maison Merry: des fouilles archéologiques plus poussées seront réalisées

Des fouilles archéologiques plus poussées seront réalisées en octobre autour de... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Des fouilles archéologiques plus poussées seront réalisées en octobre autour de la maison Merry à Magog après la découverte d'artéfacts d'origine amérindienne datant de plusieurs centaines d'années.

En 2013, à la demande de la Ville de Magog, la firme Archéo-Estrie a réalisé certains travaux afin de vérifier si le terrain de la maison Merry présentait un potentiel au plan archéologique.

Les travaux effectués à l'époque ont permis de trouver une pointe de projectile taillée il y a plus de 4000 ans, un fragment de céramique conçu avant l'arrivée de Jacques Cartier au Québec ainsi que des objets provenant des 19e et 20 siècles.

Les nouvelles fouilles archéologiques prévues seront menées à bien par la firme Artefactuel, qui recevra une somme d'environ 42000 $ de la part de la Ville de Magog.

Présidente de la Commission de la culture de la Ville de Magog, Diane Pelletier indique que les fouilles à venir seront de nature «préventives. On ne veut rien endommager durant les travaux, alors on prend les mesures nécessaires.»

Un grand potentiel

Dans le cadre des travaux, la galerie existant à l'avant de la maison Merry sera retirée, ceci pour faciliter la vie aux personnes qui seront chargées des fouilles. Elle sera ensuite remise en place et restaurée.

Le comité consultatif en urbanisme a donné son aval à cette portion des travaux.

Selon les informations que détient Mme Pelletier, le site de la maison Merry recèle un grand potentiel. «Pour les Amérindiens, c'était un site sec, ce qui signifie qu'ils pouvaient s'installer sur place sans avoir peur d'être trempés. C'est un élément important à considérer», explique-t-elle.

Malgré les découvertes effectuées, la Ville n'a pas l'intention de revoir son projet de mise en valeur de la maison Merry, estimé à 3,5 millions $. Les objets découverts pourraient être utilisés à l'occasion de futures expositions temporaires.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer