Un nouveau pont pour vélos à Magog

La secrétaire-trésorière du Conseil québécois du Sentier transcanadien,... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

La secrétaire-trésorière du Conseil québécois du Sentier transcanadien, Nathalie Beaulieu, est venue à Magog vendredi afin de voir le nouveau pont pour vélos construit au-dessus du ruisseau Custeau. On l'aperçoit en compagnie du coordonnateur des parcs et espaces verts à la Ville de Magog, Sylvain Longpré, et de la directrice de la culture, des sports et de la vie communautaire de la municipalité, Linda Gagnon.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) La Ville de Magog a investi une somme de 200 000 $ pour reconstruire un pont pour vélos qui avait été détruit lors des inondations historiques survenues au début du mois de septembre 2013 à Magog.

Le pont en question enjambe le ruisseau Custeau et se trouve non loin du parc industriel de Magog. Il relie deux tronçons de la piste cyclable La Montagnarde, laquelle fait partie de la populaire Route verte.

Pendant plusieurs mois, les cyclistes qui roulaient sur la Montagnarde étaient forcés d'effectuer un détour lorsqu'ils arrivaient à proximité du ruisseau Custeau. Ils ont à nouveau la chance d'emprunter le véritable tracé de la piste grâce aux travaux réalisés.

Le précédent pont avait principalement été construit en bois. Il était nettement moins solide que le nouveau, une construction de béton et de métal qui possède une capacité portante supérieure à six tonnes.

Magog a obtenu une aide de 44 000 $ de la part du Sentier transcanadien pour mener à bien son projet. Cette dernière organisation a pour mandat de voir au développement et à la préservation du réseau pancanadien de sentiers cyclables.

Directrice de la culture, des sports et de la vie communautaire à la Ville de Magog, Linda Gagnon est ravie de la construction du nouveau pont. «La Montagnarde est importante pour nous, car elle bonifie notre réseau cyclable», confie-t-elle.

Mme Gagnon souligne que les touristes sont nombreux à rouler sur les pistes cyclables existant sur le territoire de Magog. Mais elle précise que ce type d'infrastructure est également beaucoup utilisé par les Magogois.

Coordonnateur du Conseil québécois du Sentier transcanadien, Richard Senécal affirme pour sa part que son organisation a été rapidement convaincue que le projet de reconstruction du pont méritait d'être appuyé financièrement.

M. Senécal ajoute que la «pérennisation du sentier Transcanadien est toujours un enjeu». D'ailleurs, rappelons que le gouvernement du Québec a récemment retranché de son budget une somme de 2,8 millions $ qui servait à l'entretien de la Route verte.

jean-francois.gagnon@latribune.qc.ca

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer