Fusion: la CSA et la CSDN gardent le cap

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nelson Fecteau
La Tribune

(THETFORD MINES) Le président de la Commission scolaire des Appalaches (CSA), Denis Langlois n'a pas été impressionné outre mesure par la déclaration du ministre de l'Éducation, François Blais, indiquant qu'il n'y aurait pas de processus forcé d'une diminution rapide du nombre de commissions scolaires.

M. Langlois a même affirmé que la CSA gardait le cap dans sa démarche de fusion volontaire avec la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN).

M. Langlois a manifesté une certaine réserve à l'endroit du fait que le ministre a ajouté qu'il conservait son pouvoir de forcer dans l'avenir des fusions pour les commissions scolaires incapables d'atteindre un certain objectif en termes d'efficience.

« Je préfère attendre le projet de loi. Le ministre garde dans le collimateur les commissions scolaires de moins de 10 000 élèves. Les fusions volontaires demeurent toujours possibles », a ajouté M. Langlois. La CSA compte seulement 5000 élèves.

Le président Langlois estime que la CSA sortirait gagnante d'une fusion avec les Navigateurs. On évaluait à 500 000 $ les économies qui en résulteraient. « Si nous n'atteignons pas l'efficience dont parle le ministre Blais, la fusion deviendra inévitable. Quant au statu quo, il ne serait possible que si le ministre arrête les coupes et réinjecte des sommes en éducation », affirme Denis Langlois.

La CSA a adopté un budget équilibré de 65 millions $ après avoir effectué des coupures de services aux élèves.

Les conseils des commissaires des deux commissions scolaires, celle des Appalaches et celle des Navigateurs, ont tous deux adopté l'automne dernier une résolution relative à la fusion des deux entités. La nouvelle commission scolaire compterait 29 000 élèves.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer