Un groupe jete les bases d'une Constituante citoyenne du Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Un peu plus de 70 personnes provenant des quatre coins de la province se sont donné rendez-vous à Drummondville ce week-end afin de jeter les bases de la Constituante citoyenne du Québec, un organisme qui s'est donné pour mission de rétablir la démocratie dans la province par l'adoption d'une Constitution québécoise.

« On relève qu'il y a quelque chose dans le mode politique actuel qui empêche la population d'exercer son pouvoir. On nous dit depuis des lunes qu'on est en démocratie, mais ce n'est pas réellement le cas. On veut mobiliser les citoyens afin qu'ils retrouvent ce pouvoir », explique l'instigateur du projet, le Sherbrookois Alain M. Bergeron.

Jusqu'à présent, M. Bergeron et ses acolytes ont réussi à convaincre quelque 3000 personnes réparties en 17 assemblées constituantes régionales. On entend poursuivre l'effort de sensibilisation et surtout convaincre les candidats aux prochaines élections provinciales du bienfait de la chose.

Les dirigeants de ce mouvement considèrent qu'une assemblée constituante vraiment démocratique doit être libre de ses délibérations sans avoir à se soumettre aux dirigeants des institutions en place. Ils s'inspirent notamment de ce qui s'est fait en Bolivie et de la Colombie-Britannique qui vient également d'obtenir sa constitution.

Ça fait maintenant un peu plus d'un an que M. Bergeron fait cavale afin de sensibiliser les Québécois à ses idées, et il affirme ne pas avoir trop de mal à les convaincre, les désagréments étant nombreux.

« Notre démocratie bat de l'aile et nous sommes déterminés à la guérir. On sent qu'il y a aussi une volonté de plusieurs citoyens de changer les choses. Ils se rendent compte qu'il y a quelque chose qui cloche dans notre façon de gouverner. Notre objectif est de réussir à mobiliser 100 000 personnes », affirme-t-il.

Le prochain sommet national de Constituante citoyenne Québec aura lieu les 31 octobre et 1er novembre. On confirmera alors les principaux énoncés de mission et on publiera un manifeste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer