Le projet Légendes au Mont Orford?

La station Mont Orford souhaite développer une « activité estivale grand public... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) La station Mont Orford souhaite développer une « activité estivale grand public » au cours des mois et années à venir. Son directeur général, Luc Chapdelaine, a entrepris des discussions avec le promoteur du projet Légendes, David Hurtubise, mais d'autres avenues sont également explorées par la station.

Luc Chapdelaine... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Luc Chapdelaine

Archives La Tribune

M. Chapdelaine avait déjà commencé à discuter avec M. Hurtubise avant qu'on annonce, le printemps dernier, le report de la première saison de Légendes, un parcours multimédia qui devait initialement voir le jour au marais de la Rivière-aux-Cerises, à Magog.

Le promoteur de Légendes s'est fait très discret ces derniers mois, mais il a gardé contact avec le directeur général de la station Mont-Orford. Les deux hommes se sont rencontrés à quelques reprises récemment, selon les informations obtenues par La Tribune.

« Le projet de David Hurtubise fait partie de ceux qu'on considère à l'heure actuelle, indique Luc Chapdelaine. Ma réflexion est très ouverte actuellement. L'idée, ce serait de faire quelque chose de rentable et d'acceptable socialement avec un partenaire solide. Le ski et le golf vont bien alors on cherche à bonifier notre offre d'activités. »

Rappelons que, l'hiver dernier, M. Hurtubise avait annoncé en grande pompe qu'il créerait un parcours multimédia au marais de la Rivière-aux-Cerises dès 2015, mais des ennuis divers ont contraint l'homme d'affaires à mettre en veilleuse son projet. Plusieurs intervenants du milieu avaient été déçus en apprenant que le produit promis ne serait pas livré à temps.

La mairesse réceptive

Mairesse de Magog, Vicki May Hamm continue de croire au projet Légendes. Elle a cependant prévenu le promoteur qu'il a certains devoirs à remplir avant qu'elle puisse le rencontrer.

« J'ai confiance que ça fonctionne, affirme Mme Hamm. David Hurtubise et son équipe ont le génie créatif qu'il faut pour que ça marche. Mais j'ai besoin de chiffres concrets pour aller plus loin avec eux. Disons que les prochains mois seront déterminants. »

En ce qui concerne la question du site, la mairesse de Magog soutient que le meilleur endroit pour donner vie au parcours multimédia, dans la région de Magog, serait les terres exploitées par la station Mont Orford.

Il faudrait toutefois que le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec consente au projet. La raison en est fort simple : la station est installée sur des terres protégées appartenant au parc national du Mont-Orford.

Luc Chapdelaine aimerait terminer sa réflexion au sujet de la future activité estivale grand public de la station Mont Orford avant la fin de l'automne. Mais il précise que, au besoin, il pourrait attendre une année de plus.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer